Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 08/04/2006 à 17:00Mis à jour

Impressions recueillies après l'étape 2 du Rallye de France, samedi.

Sébastien Loeb (Citroën Xsara, leader) : "J"ai roulé fort dans la première spéciale de la journée, puis j"ai calqué mon rythme sur celui de Marcus. Il semble qu"il ait un peu calmé le jeu. Pour ma part, j"étais plus serein, comme toujours lorsqu"on possède un peu d"avance. Et puis la Xsara, dans les passages sinueux et étroits, est une voiture tellement formidable..."

Dani Sordo (Citroën Xsara, 3e) : "Je n'ai pas eu de souci, la voiture a parfaitement fonctionné et mon feeling avec elle était extra. J'ai juste noté un peu de souvirage à la fin de l'ES7, probablement parce que j'avais surchauffé mes pneus. Les gérer fait partie des choses que je dois apprendre. Par contre, dans &lsquoBastelica', c'était formidable. Demain, je vais voir ce que fait Mikko [Hirvonen]&hellip J'aimerais bien sûr rester sur le podium&hellip"

Xevi Pons (Citroën Xsara, 6e) : "Peu de dégâts, mais cela m'a tout de même 'refroidi' (touchette dans l'ES7). Au classement, Alex Bengué n'est qu'à huit secondes. Il est peut être possible de gagner une place&hellip Je ne vais cependant pas tenter le diable. En raison de ma mésaventure catalane, je tiens absolument à être à l'arrivée, pour ramener un maximum de points &lsquoConstructeurs' à l'équipe&hellip"

Marcus Grönholm (Ford Focus, 2e) : "Loeb a été exceptionnellement rapide aujourd'hui alors que de mon côté, je n'étais pas satisfait de ma cadence. Les autres pilotes ont opté pour des gommes plus dures que moi. J'ignore si cette différence explique mon écart de performance par rapport à Loeb. En tout cas, je ne chercherai plus à attaquer dimanche. Je n'ai aucune raison de risquer ma deuxième place."

Mikko Hirvonen (Ford Focus, 4e) : "La deuxième journée s'est mieux déroulée que la première. Sordo a simplement été un peu plus rapide que moi. J'adore les batailles intenses comme celles que j'ai menée aujourd'hui. Je ne pouvais pas aller plus vite. Mais j'essayerai quand même de l'attaquer dimanche, la course n'est pas finie."

0
0