From Official Website

On attend la suite

On attend la suite
Par Eurosport

Le 11/04/2006 à 08:30Mis à jour

La Corse a refermé la première partie du WRC 2006, bientôt consacré à la terre. Sur ce terrain, Sébastien Loeb (Citroën) n'est pas sûr de pouvoir contrer son rival Marcus Grönholm (Ford).

"Seb reste le roi sur asphalte", a résumé avec gourmandise Marc Van Dalen, le patron de Kronos Racing. Le Monte-Carlo, premier rallye de la saison, estampillé 'asphalte', avait fait perdre au Français cinq minutes contre le droit de repartir le deuxième jour, suite à une sortie de route. Au final, le pilote de la Xsara N.1 avait échoué à la 2e place, à 1 min 01.8 sec de son grand rival, même si Grönholm avait levé le pied, sûr de son triomphe. La Suède avait été un autre terrain, glacé, atypique, et à court d'arguments Loeb n'avait pas insisté. Puis, le Mexique avait été l'occasion de voir la Focus N.7 à la renverse, offrant une victoire par K.-O. à Loeb.

Grönholm a-t-il fini de manger son pain noir ?

Un nouveau championnat débutera donc en Argentine, du 28 au 30 avril. L'occasion pour Ford de ravaler sa terrible déception. Il ne faut pas oublier que la Ford a peine six mois d'existence WRC et que la "grand-mère" Xsara, comme la surnomme Daniel Elena, navigateur de Sébastien Loeb, a été tirée en 2001 de la Kit car portée en Mondial en 1999.

De son côté, Loeb ne se démonte pas. "J'espère pouvoir gagner en Argentine mais je suis sûr que cela ne sera pas si facile car cela fait plusieurs rallies que Marcus est très rapide, spécialement sur la terre, et il aime ce genre d'épreuve en Argentine", dit-il.

Le joker Sordo

En Corse, l'avantage chronométrique a été indéniable pour le champion du monde Junior 2005, reconverti en troisième pilote WRC de Kronos Racing. "Les techniciens BFGoodrich n'ont pas constaté cette année d'usure supplémentaire avec les différentiels mécaniques lors des premiers passages. En revanche, sur les routes plus polluées des seconds tours, l'usure fut un peu supérieure à celle de 2005", a précisé la marque affiliée à Clermont-Ferrand. Le phénomène pourrait être analogue sur la terre, offrant à Sordo des arguments pour arbitrer les duel Loeb / Grönholm.

0
0