Satinet: "Ce n'est pas un sacrifice"

Satinet: "Ce n'est pas un sacrifice"

Satinet: "Ce n'est pas un sacrifice"
Par AFP

Le 08/11/2003 à 14:30Mis à jour

Le directeur général de Citroen, Claude Satinet, a pris la décision de privilégier le titre constructeurs plutôt que celui des pilotes après l'abandon de Carlos Sainz, vendredi. Une décision très controversée, qui a ruiné les chances de Sébastien Loeb. Il

Comment la décision a-t-elle été prise ?

"Au départ de ce rallye, nous avions deux pilotes en tête du Championnat et nous menions chez les constructeurs. La situation était claire, les trois pilotes se devaient de faire pour le mieux. Nous nous sommes retrouvés ensuite face à une situation un peu dégradée suite à une stupidité technique totalement étrangère au fonctionnement de notre équipe. Et ça, dès la deuxième spéciale d'un rallye. Voilà, nous n'avions qu'une seule chose à faire. C'était de dire clairement, que veut-on ? Un constructeur automobile cherche avant tout le titre des marques. Ce n'est pas une opposition titre pilotes contre titre des marques, c'est une question de priorité. Donc j'ai redit à Guy Fréquelin que la priorité était bien celle des marques. La communication n'a pas duré longtemps.

Vous ne sembliez pourtant pas en danger, Peugeot étant considérablement diminué ?

Ce n'est pas vrai. Quand dans une épreuve il y a une élimination de tous les supposés leaders, il faut faire attention. Il suffit de regarder le classement actuel, ce n'est pas un classement habituel d'un rallye du Championnat du monde. On ne peut pas dire qu'il n'existe pas de risque.

Ne ressentez-vous pas le côté impopulaire de cette décision ?

N'avez-vous pas peur d'une réaction négative ?

C'est sûr que ce genre de décision est désagréable. Le mieux est de ne pas avoir à la prendre. Quant à l'aspect négatif, cela dépend plus de vous, la presse, que de moi. Il n'est jamais agréable de devoir arbitrer. J'ai été étonné de cette pseudo-surprise. Il ne faut pas croire qu'en roulant vite Loeb aurait gagné automatiquement. Solberg est plutôt bon. Il ne faut pas considérer que l'autre option avait un grand degré de sécurité. Ce n'est pas vrai. C'est pour cela que le terme sacrifié m'a fait beaucoup de peine. La décision n'a pas été de sacrifier Sébastien. Je serais ravi qu'il soit champion des pilotes. Mais à un moment donné, est-ce qu'on lui dit allez chercher Solberg à n'importe quel prix, quelles que ce soient les conséquences ? Ou est-ce qu'on lui demande de terminer le rallye ? Je n'appelle pas cela un sacrifice.

Quel est le poids d'un titre constructeurs pour une marque ?

On souhaite pouvoir dire dans le monde entier "nos voitures sont bonnes, fiables, performantes, regardez d'ailleurs elles ont été championnes du monde des rallyes". Ca, je peux le faire avec un titre des marques. Avec un titre pilotes, ce n'est pas possible. Il est très difficile de bâtir une communication mondiale sachant que l'impact pays par pays ne sera pas le même, selon la nationalité du pilote. Les pilotes les plus connus du rallye sont rarement mondialement connus. C'est pour cette raison que tous les constructeurs ont la même priorité".

0
0