La partie d'élastique

La partie d'élastique
Par AFP

Le 18/09/2004 à 13:50Mis à jour

Le Français Sébastien Loeb (Citroën Xsara) a su conserver la tête du rallye de Grande-Bretagne après les huit spéciales de samedi, mais il a perdu du temps sur le Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza), lors d'une journée marquée par l'abandon du Finla

Dès la première spéciale du jour (ES8), malgré une pluie à traverser les meilleurs imperméables britanniques et de violentes bourrasques de vent, Loeb, Solberg et Gronholm se sont lancés à bride abattue dans la bagarre. Solberg, 2e au général vendredi soir à 8 sec 4/10 de Loeb, avait d'ailleurs prévenu: "Je n'ai pas cassé de bouclier aujourd'hui (vendredi), c'est que je peux attaquer encore plus".

"Déconcentré"

De son côté, l'Estonien Markko Martin (Ford Focus) a connu des "pertes de puissance moteur" entre les ES11 et ES13 qui lui ont fait perdre plus de 35 secondes sur Solberg dans la seule ES13.
Dimanche, la victoire dans cette 12e des 16 manches du championnat du monde des rallyes se jouera sur 90 km chronométrés divisés en quatre spéciales, dont la super-spéciale de clôture.

0
0