Les déclarations de l'étape 1

Les déclarations de l'étape 1
Par Eurosport

Le 04/06/2004 à 11:15Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 1 du Rallye de Grèce, vendredi. Au programme : Solberg (Subaru), Grönholm, Rovanperä (Peugeot), Loeb, Sainz (Citroën)...

Petter Solberg (Subaru Impreza, leader en 1h 49 min 24.8 sec), après l'ES3 : "Je suis dans l'ensemble content. J'essaie de ne pas faire de faute, mais les conditions étaient moins adhérentes que prévu et j'aurais peut-être du choisir des gommes différentes. J'ai vais faire des petits changements sur le différentiel et la suspension comme je le fais usuellement le premier jour et je pense que ça ira pour les trois spéciales 4, 5 et 6."

Marcus Grönholm (Peugeot 307, 4e à 1 min 03.2 sec), après l'ES9 : "J'ai fait deux tête-à-queue : un dans l'ES5 et un dans l'ES6. Je ne suis pas sûr de ce qu'il s'est passé : je pense peut-être avoir trop attaqué à certains endroits et être allé trop vite. Les surfaces étaient très glissantes et je ne suis pas totalement en confiance avec la voiture. La suspension semble assez vague sur les bosses, et je lutte un peu."

Après l'ES9 : "Ce n'est pas un journée parfaite ! Pour plusieurs raisons, je me suis un peu battu avec la 307WRC dans l'après midi, avant d"effectuer un mauvais choix de pneus en fin de journée. Dans l"ensemble les spéciales étaient plus glissantes que prévu, mais je reste confiant ! Demain je continuerai à attaquer !"

Harri Rovanperä (Peugeot 307, 2e à 55.7 sec), après l'ES3 : "Dans l'ES2, j'ai tape un rocher, qui a faussé légèrement la direction. La maniabilité était un peu vague après, mais cela peut être facilement résolu au service. A part ça, pas de problème. Nous devons garder une bonne allure maintenant."

Après l'ES6 : "Dans l'ES4, j'ai eu le même problème que dans l'ES2 : j'ai tapé un rocher et cogné la direction. A part ça c'est pas trop mal, mais j'ai la même sorte d'impression que Marcus car nous courrons avec le même set-up. Ce serait bien d'avoir plus confiance sur les bosses, et nous allons changer des réglages de suspension au service pour essayer de résoudre le problème."

Sébastien Loeb (Citroën Xsara, 5e à 1 min 21.0 sec) : "La perte de temps due au balayage est 'vendue' avec ma place au championnat. Je l'accepte. Par contre, je regrette notre erreur de pneus, qui fait se creuser l'écart par rapport à Petter Solberg. Nous sommes ce soir à 25 secondes de la 2e place, qui serait un très bon résultat. C'est ce qu'il faut viser !"

Carlos Sainz (Citroën Xsara, 48e à 41 min 22.6 sec) : "Tout a commencé trois kilomètres après le départ de Pavliani. J'étais très prudent dans les zones de pierres cassantes. J'ai senti une odeur d'huile caractéristique... La bonbonne d'huile de l'amortisseur avant gauche a du se détacher, puis être arrachée.Mon 'job' est maintenant de rouler pour l'équipe. Je vais mettre tout en oeuvre pour être le plus utile possible..."

0
0