From Official Website

Etape 3 : le film

Etape 3 : le film
Par Eurosport

Le 03/09/2006 à 10:00Mis à jour

Marcus Grönholm (Ford Focus) s'est livré à un rush qui a failli lui valoir la victoire finale, dimanche, au Japon. Les principaux faits de la journée.

ETAPE 3 : Obihiro / Obihiro - 6ES (93,90 km)

ES22 Rera Kamuy (8,76 km) : SOLBERG PASSE SORDO

Scratch de Marcus Grönholm (Ford Focus BP), qui avec les mêmes gommes est 4.5 sec plus vite que Sébastien Loeb (Citroën Xsara Kronos). L'écart descend à 21.1 sec. Mikko Hirvonen (Ford Focus BP) et Petter Solberg (Subaru Impreza WRT) complètent le top 4. Du changement au général : en perdant 19.2 sec, Dani Sordo (Citroën Xsara Kronos) abandonne sa 6e place à Solberg.

ES23 Panke Nikorpet 1 (17,04 km) : SOLBERG NE FREINE PLUS...

ES24 Penke 1 (24,88 km) : GRÖNHOLM REVIENT

Quand Grönholm gagne de temps sur Loeb, ça se compte en paquet de secondes, et lorsqu'il en perd, le dommage est faible. Nouvelle illustration, avec les 5.5 sec que le Finlandais défasque au général. Loeb n'a plus que 15.7 sec.

Solberg encore en difficultés : l'autre Subaru d'Arai en profite. Le Japonais, 3e pilote du Subaru World Rally Team, subtilise la 7e place au champion 2003.

Loeb : "Les spéciales étaient mouillées voire boueuses. Je pense que notre choix des BFGoodrich gomme tendre était le bon. J’ai commis quelques petites erreurs dans la première spéciale, et dans la troisième de la boucle (ES24), je suis resté à la limite de la zone à risques, car c’est vraiment un 'chrono' très difficile. Comme je m’y attendais, Marcus roule à bloc. Je m’aligne sur lui, avec juste une petite différence : j’ai très envie de remporter ce match et de gagner le rallye, mais encore une fois mon objectif numéro un est de remporter le championnat…"

Sordo : "Tout va bien. Ce matin, j’ai gentiment haussé le rythme. Puis j’ai ajusté mon allure. Les splits de Petter étaient meilleurs que les miens dans la première spéciale (ES22), et j’avais décidé de ne pas engager de duel avec lui. En apprenant ses partiels dans la deuxième ES, j’ai compris qu’il était en difficulté. Dès lors, j’ai pu rouler très prudemment. Je suis trop loin de Manfred [Stohl] pour tenter quoi que ce soit, et mon plus proche poursuivant ne me menace pas. Ma Xsara est parfaite, il faut juste ne pas commettre d’erreur…"

Assistance - Kita Aikoku (30 minutes) : 03h00

ES25 Panke Nikorpet 2 (17,04 km) : GRÖNHOLM FOND SUR LOEB !

Encore 6.9 sec d'effacées par Grönholm, qui n'est plus qu'à 8.8 sec du leader Loeb. Tout est ouvert...

ES26 Penke 2 (24,88 km) : GRÖNHOLM VA-T-IL GAGNER ?

Arai dans ses œuvres : 6e, à la place de Sordo.

ES27 Obihiro 5 (1,30 km) : LOEB RECORDMAN

Le premier scratch qui glisse entre les mains de Loeb et Grönholm ! Sur cette super spéciale, c'est Mikko Hirvonen, 3e au général à presque 3 minutes, qui enlève le morceau.

Loeb reprend 0.1 sec dans son ultime duel face à Grönholm pour enlever le Rallye du Japon pour la 1ère fois de sa carrière, et surtout sa 27e victoire en Mondial qui fait de lui le seul détenteur d'un record qui laisse Carlos Sainz, champion du monde 1990 et 1992, à une longueur.

Assistance - Kita Aikoku (30 minutes) : 05h22

Arrivée - Kita Aikoku : 08h00

Top 5 général final : 1-Loeb (FRA/Citroën Xsara) en 3h 22 min 20.4 sec, 2-Grönholm (FIN/Ford Focus) +5.6 sec, 3-Hirvonen (FIN/Ford Focus) +2 min 46.5 sec, 4-Atkinson (AUS/Subaru Impreza) +6 min 07.8 sec, 5-Stohl (ALL/Peugeot 307) +7 min 10.7 sec

0
0