Sur la route du Rallye du Mexique

Sur la route du Rallye du Mexique
Par Eurosport

Le 12/03/2004 à 14:45Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye du Mexique, la 3e manche du Mondial WRC disputée de vendredi à dimanche, autour de León. Pêle-mêle : les nouveautés, les avis de Guy Fréquelin, Markko Märtin et Sébastien Loeb, les enjeux pour les mécaniques e

CHIFFRE

2700 mètres : l'altitude de première spéciale. Un record.

León verbatim

ILS ONT DIT

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "J'essaie de préserver le surcroît de confiance apporté par ces résultats (victoire à Monte Carlo et en Suède) tout en faisant en sorte que nous ne cédions pas à l'euphorie. J'ai pris la précaution de dire à l'équipe que nous allions forcément connaître des jours moins agréables. Sans aller jusqu'au pessimisme, j'ai insisté sur ce point, afin que nous soyons mentalement prêts pour les moments contraires."

Sébastien Loeb (Citroën) : "J'ai participé aux reconnaissances l'an dernier. J'ai gardé l'impression d'une grande diversité : des parties très lentes, d'autres rapides voire très rapides, une largeur variable selon l'importance de la route en terre empruntée, pas mal de dénivelé et un sol dur qui ne devrait pas se dégrader. Les sections les plus lentes évoquent Chypre, mais plus globalement on pense à l'Argentine, dont les spéciales sont également très variées."

Notre entretien exceptionnel avec Sébastien Loeb

L'EPREUVE EN BREF

Plaque tournante : León, à 350 km de Mexico, au Nord ouest - Décalage horaire : 19h00 locales=12h00 en France - Surfaces : terre rapide - Totale des spéciales (15) : 394,43 km - Reconnaissances : mercredi (7-18 h) et jeudi (7-15 h) - Shakedown (dernier roulage) : jeudi (15h-17 h) - Parc d'assistance au Poliforum Expo Center de León

ETAPE 1 León/León (108,03 km), vendredi (17h33-23h00) : 4 ES en 2 séquences.

ETAPE 2 León/León (152,34 km), samedi (15h55-23h30) : 6 ES en 3 groupes de spéciales.

ETAPE 3 León/León (132,06 km), dimanche (14h17-19h45) : 5 ES en deux séquences.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

L'altitude moyenne très élevée (2300 m), qui entraîne par la baisse de pression atmosphérique une perte de puissance d'environ 23%, a obligé les motoristes à adpater leurs propulseurs pour renforcer la fiabilité.

NOUVEAU

L'album photos de la nouvelle Subaru Impreza WRC


François Duval retrouve le volant de la deuxième Ford Focus officielle. Le Belge l'avait laissée au spécialiste Janne Tuohino (FIN) en Suède. Idem pour Gianluigi Galli chez Mitsubishi, après l'intérim Kristian Sohlberg (FIN).

Instauration pour chaque pilote d'un quotas de pneus pour tout le rallye : dix fois le nombre de groupes de spéciales (il y en a 6 au Mexique) soit 60.

Retour du "flexi-service" vu à Chypre en 2003 : pour limiter les coûts, les mécaniciens reconditionnent les deux voitures l'une après l'autre. Pendant que la première auto est réparée, la deuxième est placée dans un pré-parc d'attente, où le pilote doit immédiatement choisir ses pneus pour la boucle de spéciales à venir, alors qu'auparavant il effectuait ce choix avant de quitter l'assistance.

CONTEXTE

Les outsiders : Carlos Sainz (Citroën) pour sa capacité à dominer dans les nouvelles épreuves (victoires en Indonésie 1996, Chypre 2000 et Turquie 2003) et Harri Rovanperä, seul pilote officiel à avoir roulé -et gagné !- au Mexique, en 2002 (hors championnat).

NOMINES POUR MARQUER DES POINTS CONSTRUCTEURS

Subaru Impreza : Solberg (NOR) et Hirvonen (FIN) - Citroën Xsara : Loeb (FRA) et Sainz (ESP) - Peugeot 307 : Grönholm (FIN) et Rovanperä (FIN) - Ford Focus : Märtin (EST) et Duval (BEL) - Mitsubishi Lancer : Panizzi (FRA) et Galli (ITA)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2004

1-Loeb (FRA/Citroën) 20 pts, 2-Grönholm (FIN/Peugeot) 13 pts, 3-Märtin (EST/Ford) 10 pts, 4-Solberg (NOR/Subaru) 8 pts, 5-Duval (BEL/Ford) 6 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2004

1-Citroën 24 pts, 2-Ford 22 pts, 3-Peugeot 17 pts, 4-Subaru 10 pts, 5-Mitsubishi 3 pts

0
0