Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 25/01/2004 à 07:00Mis à jour

Voici ce qu'ont dit Sébastien Loeb, Guy Fréquelin, Claude Satinet (Citroën), Märkko Märtin, François Duval, Malcolm Wilson (Ford), Marcus Grönholm, Freddy Loix, Corrado Provera (Peugeot) et Petter Solberg (Subaru) à l'arrivée du Rallye Monte Carlo, dimanc

Claude Satinet (Automobiles Citroën, directeur général) : "Sébastien sait parfaitement maîtriser les courses. On a vu tout au long des rallyes passés qu'il est très très bon quand le terrain est difficile à connaître à l'avance et à préparer. C'est probablement celui qui a la meilleure capacité d'adaptation aux surprises. Et Monte Carlo est un rallye à surprises permanentes."

François Duval (Ford, 3e à 1 min 19.6 sec) : "Markko était très rapide dans le Turini lors des deux passages et j'ai préféré faire 3e plutôt que tout risquer et me crasher. J'ai adoré ce week-end."

Malcolm Wilson (Ford BP team, directeur) : "François a fait un rallye fantastique. Il en gagnera un bientôt."

Marcus Grönholm (Peugeot, 4e à 1 min 26.8 sec) : "Je suis content que ce soit fini ! J"ai toujours trouvé très perturbant les conditions changeantes de cette épreuve, aussi notre quatrième place n"est pas un si mauvais résultat. Nous aurions peut-être pu être mieux placés si nous n"avions pas perdu une quarantaine de secondes hier, mais je ne vais pas geindre davantage ! Le plus important est que la nouvelle 307 WRC se soit montrée à la fois rapide et fiable, ce qui me rend confiant pour la suite de la saison."

Freddy Loix (Peugeot, 5e à 8 min 16.9 sec) : "La deuxième journée, c'était déjà mieux mais on ne pouvait pas rattraper le temps perdu la première. A ce moment, Jean-Pierre (Nicolas) et Corrado (Provera) nous ont donné le conseil de rester calme et rouler pour terminer. En un rallye, j'ai déjà marquer plus de points qu'avec Hyundaï l'an dernier (...) J'ai toujours bien roulé en Suède avec la Huyndaï. Lors des derniers tests avec la 307, la différence était impressionnante par rapport à la Huynjdaï. Je suis beaucoup plus confiant pour la Suède que pour le Monte Carlo."

Petter Solberg (Subaru, 7e à 10 min 42.2 sec) : "J'ai simplement tapé un bloc de neige, freiné un peu trop tard et glissé dans le mur (ES14). C'est dommage car je ne prenais pas vraiment de risques, mais ces choses là arrivent de temps à autres. J'ai été un peu malchanceux mais je ne suis pas sorti des points."

0
0