From Official Website

Sordo : "En profiter au maximum"

Sordo : "En profiter au maximum"
Par Eurosport

Le 16/01/2006 à 17:00Mis à jour

Champion du monde Junior WRC en titre, Dani Sordo fait ses débuts ce week-end dans la catégorie élite au volant d'une Citroën Xsara. L'Espagnol revient sur les festivités hivernales qui ont suivi son titre et sa préparation de la 1ère manche WRC 2006.

Course des Champions, démonstration en Espagne, essais pré-Monte Carlo : parlez-nous de ces trois expériences au volant de la Xsara WRC...

Dani Sordo : Trois moments fantastiques. J'ai beaucoup de chance. A la course des champions, j'ai conduit la Xsara WRC pour la toute première fois, devant un stade comble... Génial ! J'ai affronté François Duval, qui connaissait bien la voiture, puis Marcus Grönholm... C'était absolument incroyable. Encore plus incroyable fut la journée à Santander au volant de la Xsara. Chez moi, devant ma famille, mes amis, mon village... Un vrai rêve. Aux essais Monte Carlo, je me suis vraiment régalé, même si les conditions n'étaient pas faciles pour moi qui découvrais la voiture sur la neige avec des pneus pour route sèche ! Mais bon ! La voiture est tellement agréable à conduire que cela a rendu mon boulot un peu moins délicat...

Vous allez participer à votre première épreuve mondiale au volant d'une World Rally Car. Quels sont vos sentiments à la veille de ce grand moment ?

D.S. : Bien sûr, je suis impatient, excité aussi... Mais je dois dire que je ne sais pas trop ce qui va se passer. C'est une chance formidable de débuter en WRC dans ce rallye, sans doute le plus connu au monde, et certainement le plus 'glamour'... Non ? Alors je vais essayer d'en profiter au maximm, de faire de mon mieux, d'apprendre le plus de choses possibles sur le terrain, la voiture, le rallye lui-même, etc.

Quels souvenirs gardez-vous de votre participation 2005 ? Appréciez-vous les conditions de route du Monte Carlo ? Comment allez-vous aborder la course ?

D.S. : J'ai de très bon souvenirs ma course en 'Junior' l'an dernier, sauf peut-être de la toute première ES, 'Ilonse/Pierlas' où nous avions rencontré des problèmes de frein. Mais je pense que 2005 était plutôt une édition facile du Monte Carlo en ce qui concerne la météo et les conditions de route. Cette année semble annoncer un Monte Carlo plus 'traditionnel', plus difficile. Je vais donc tâcher de ne pas faire de fautes et surtout de rejoindre l'arrivée dimanche sur le port de Monaco. C'est le but que je me suis fixé, mais je sais que ce ne sera pas facile !

0
0