Sur la route du Rallye Monte-Carlo

Sur la route du Rallye Monte-Carlo
Par Eurosport

Le 20/01/2006 à 10:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye Monte-Carlo, 1ère manche du Mondial 2006, disputé de vendredi à dimanche. Pêle-mêle : les nouveautés dans le parc fermé, les avis de Elena, Loeb (Citroën), Solberg (Subaru), les enjeux pour les mécaniques et l

STAT

Sébastien Loeb (Citroën) peut devenir le deuxième pilote à remporter quatre fois de suite le Monte-Carlo après Tommi Mäkinen (1999, 2000, 01, 02).

ILS ONT DIT

Daniel Elena (Citroën, pilote de Sébastien Loeb) : "Dans des conditions météo classiques, la neige peut être présente seulement aux endroits les plus hauts : cols de la Couillole et du Turini. Par contre, verglas et plaques de glaces sont garanties un peu partout. Notamment dans les passages 'à la fraîche' débutant ou terminant les journées. Le choix des pneus pour certaines boucles va être cornélien et peut être décisif."

Petter Solberg (Subaru) : "Ce rallye sera très disputé avec un grand nombre de pilotes et de voitures de pointe. Marcus (Grönholm) et Sébastien (Loeb) seront nos principaux adversaires. Comme toujours au Monte-Carlo, la météo jouera un rôle très important. Un temps froid, humide et de la neige seraient les meilleures conditions pour nous."

L'EPREUVE EN BREF

ETAPE 1 118,10 km, vendredi : 6 ES (3 tracés parcourus 2 fois)

ETAPE 2 131,69 km, samedi : 6 ES (4 tracés différents)

ETAPE 3 116,60 km, dimanche : 6 ES (3 tracés parcourus 2 fois)

NOUVEAU

La championnat des marques d'usine s'appelle "Constructeurs 1" (Citroën, Ford, Subaru). Les autos sont conformes au règlement 2006 et les équipes sont tenues de participer à tous les rallyes.

Participation hors "Constructeurs 1" et "Constructeurs 2" : possibilité d'enregistrement d'une voiture sous le nom du pilote, d'une équipe ou de sa fédération nationale.

Bannissement pour les voitures 2006 (Constructeurs 1) des différentiels électronique avant/arrière, qui redeviennent mécaniques. Seul le différentiel central reste à gestion électronique et pilote l'avant et l'arrière. Changements encore plus restreints de pièces (suspension, direction, turbo, boîte de vitesses).

Retraits officiels de Citroën, Peugeot, Mitsubishi et Skoda. Pneus : Michelin a rebaptisé ses enveloppes au nom de sa filiale BF Goodrich.

Citroën (Kronos) : Pons (ESP) nouvel équipier de Loeb (FRA), à la place de Duval (BEL). Ford : Grönholm (FIN) et Hirvonen (FIN) remplacent Gardemeister (FIN) et Kresta (RTC). Subaru : début en compétition de la nouvelle Impreza WRC2006.

PRINCIPAUX ABSENTS

Roman Kresta (RTC, Ford), Markko Märtin (EST, Peugeot), Alexandre Bengué (FRA, Skoda), Armin Schwarz (ALL, Skoda)

PNEUMATIQUES

AUTOS

L'ensemble châssis/moteur utilisé à Monte-Carlo devra servir au prochain rallye, en Suède.

PRINCIPALES DIFFICULTES

Même édulcoré, le Monte-Carlo reste donc le plus prestigieux et le plus redouté de tous les rallyes du championnat.

PILOTES NOMINES "CONSTRUCTEURS 1"

Citroën Xsara Kronos : Loeb (FRA/N.1) et Pons (ESP/N.2) - Ford Focus : Grönholm (FIN/N.3) et Hirvonen (FIN/N.4) - Subaru Impreza : Solberg (NOR/N.5) et Sarrazin (FRA/N.6)

LES CINQ DERNIERS VAINQUEURS

2001 Mäkinen (Mitsubishi Lancer), 2002 Mäkinen (Subaru Impreza), 2003, 04, 05 Loeb (Citroën Xsara)

TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2005

1-Loeb (FRA/Citroën) 127 pts, 2-Solberg (NOR/Subaru) 71 pts, 3-Grönholm (FIN/Peugeot) 71 pts, 4-Gardemeister (FIN/Ford) 58 pts, 5-Märtin (EST/Peugeot) 62 pts

TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2005

1-Citroën 188 pts, 2-Peugeot 135 pts, 3-Ford 104, 4-Subaru 97 pts, 5-Mitsubishi 76 pts

0
0