From Official Website

Loeb fait le spectacle

Loeb fait le spectacle
Par AFP

Le 21/01/2006 à 21:00Mis à jour

Monte-Carlo a vécu au rythme des assauts du double champion du monde en titre, samedi. Le pilote Citroën Kronos Racing, crédité de tous les scratches, s'est rapproché du podium.

Samedi soir en Principauté, le grand Finlandais Marcus Grönholm (Ford Focus RS) pointait toujours en tête du rallye, avec plus de deux minutes d'avance sur son compatriote Toni Gardemeister et l'Autrichien Manfred Stohl, tous deux sur Peugeot 307, mais Loeb leur avait repris plus d'une minute au cours de la journée.

"Si on termine deuxièmes dimanche après notre erreur d'hier, ce sera très bien", disait Loeb vers midi sur le port de Monaco. "C'est la grande attaque, mais on essaye quand même de rester sur la route", souriait son copilote, le Monégasque Daniel Elena, en soulignant que les conditions d'adhérence étaient encore très piégeuses.

De quoi susciter un commentaire réaliste de Grönholm : "Si je n'ai pas de problèmes, je dois pouvoir rester en tête jusqu'au bout, sinon...". Le Finlandais n'aime pas ce rallye et il ne s'en cache pas: "Je suis content d'être en tête mais je n'aime pas ces conditions changeantes. Il faut survivre au lieu de conduire le plus vite possible. Pour l'instant je survis très bien !", a quand même plaisanté le leader.

Sarrazin et Sordo brillent

Seule une spéciale, l'ES11 (la jumelle de l'ES9), a échappé à l'hégémonie de Loeb&hellip parce qu'elle a été annulée sur "décision préfectorale". Aucune autre explication n'a été donnée mais les conditions de circulation délicates sur la RN 202 et dans la vallée de la Tinée, les spectateurs du rallye s'ajoutant aux automobilistes-skieurs, étaient l'explication la plus plausible.

Derrière Loeb et Grönholm (2e dans l'ES7 et l'ES9), les autres concurrents ont d se contenter d'épingler quelques jolis accessits comme le Français Stéphane Sarrazin (Subaru Impreza), 2e dans l'ES8 et solide 5e au général samedi soir, ou le jeune Espagnol Daniel Sordo (Citroën Xsara), 2e dans l'ES10 pour son premier rallye au volant d'une grosse WRC.

Toni Gardemeister et Manfred Stohl, deux privés ultra-rapides, ont continué à profiter au mieux de leur week-end en Peugeot 307 WRC d'occasion. Ils étaient respectivement 2e et 3e samedi soir... mais dans la ligne de mire d'un Loeb en quête de podium final.

En fin d'après-midi, le premier passage dans le fameux col du Turini (ES12) a permis à Loeb de terminer la journée en beauté: 5e et dernier temps scratch de la journée, soit 7 sur 10 depuis le début du rallye. La note minimum pour un double champion du monde qui assume ses erreurs et tient à se faire respecter.

Infos, résultats, classements : suivez en direct sur notre site toutes les spéciales du 74ème Rallye de Monte-Carlo, du 20 au 22 janvier 2006.

0
0