Grönholm joue à se faire peur

Grönholm joue à se faire peur
Par Eurosport

Le 12/04/2003 à 18:15Mis à jour

Marcus Grönholm et sa Peugeot 206 sont toujours en tête du Rallye de Nouvelle-Zélande à l'issue de la deuxième étape. Mais le Finlandais s'est fait une belle frayeur en partant en tonneau dans l'ES13. Il conserve toutefois plus d'une minute d'avance sur R

ES10: Grönholm roi du marathon

ES11: Martin, première

Premier scratch du rallye pour Markko Martin et Ford. L'Estonien brise ainsi l'hégémonie des 206 qui avaient dominé les dix premières spéciales. Martin s'impose devant les trois pilotes Peugeot (Gronholm, Burns, Rovanpera) et consolide sa deuxième place au général. S'il reste à plus d'une minute du champion du monde, il relègue Burns à 14 secondes. Pas d'incident majeur à signaler.

ES12: Solberg dans le dur

ES13: Marcus frôle la catastrophe

Avec une bonne minute d'avance au général à mi-rallye, Marcus Grönholm pourrait commencer à lever tranquillement le pied. Mais le Finlandais continue au contraire à attaquer de plus belle. Malheureusement pour lui, il part à la faute et en tonneau! Plus de peur que de mal pour le champion du monde en titre, qui peut repartir. Il perd tout de même une trentaine de secondes dans l'affaire sur un Markko Martin déchaîné. Avec ce troisième scratch consécutif, l'Estonien revient à 26 secondes seulement du leader. La course est complètement relancée. Solberg perd lui aussi trente secondes en ratant un croisement.

ES14: Martin et Rovanperä out

ES15 - ES16: Grönholm contrôle

Les deux très courtes spéciales de deux kilomètres programmées en toute fin de journée n'ont évidemment rien changé à la hiérarchie de l'épreuve. François Duval (Ford) puis Solberg signent, presque pour l'anecdote, les deux derniers scratches. Marcus Grönholm n'a pas pris le moindre risque, et c'est avec une minute d'avance que le Nordique abordera la troisième et dernière étape dimanche. Petter Solberg complète le podium provisoire, alors que Sébastien Loeb est un excellent quatrième.

0
0