Etape 3 : Le film

Etape 3 : Le film
Par Eurosport

Le 19/08/2007 à 10:15Mis à jour

Suivez spéciale par spéciale les meilleurs moments de la 3e étape du rallye d'Allemagne.

ETAPE 3 : Dimanche, de Trêves à Trêves (62,81 km)

ES 15 - Dhrontal (11,14 km). Duval à l'attaque.

François Duval (Citroën Xsara Kornos) l'avait promis la veille, il a attaqué comme un fou. Dans la première des cinq spéciales que compte la journée, le Belge se permet de faire le scratch sur les 11 km. Il risque de mener la vie dure à Marcus Grönholm (Ford WRT), 3e de cette 14e spéciale à 2.6 sec, pour le plus grand bonheur de Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT) qui déroule et termine 7e de la spéciale à 8.6 sec de Duval. Une nouvelle fois Chris Atkinson (Subaru WRT) fait parler la poudre à son Impreza étonnamment à l'aise sur l'asphalte allemande. Il échoue à 2.1 sec de Duval pour terminer bon 2e. Duval et Grönholm ne sont plus séparés que par 10 secondes. La pression monte.

ES 16 - Moselwein (18,08 km) : Duval remet ça.

Le Belge François Duval (Citroen Xsara Kronos) est décidément intraîtable lors de cette dernière journée du rallye d'Allemagne. Son combat avec Marcus Grönholm (Ford WRT) est le feuilleton de la 3e étape. Il devance le Finlaidais de 0.1 sec, une misère. "C'est une bonne matinée", expliquait le pilote Kronos, "j'ai poussé encore un peu plus dans cette deuxième spéciale, mais je fais quand même attention de rester sur la route", ajoutait-il. Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT) échoue à la 3e place, à distance (2.9 sec). "J'ai un peu dormi sur la première spéciale et mon chrono s'en est ressenti. Je me suis réveillé dans cette spéciale, ce n'était pas facile, la route était étroite et sinueuse, très piégeuse", répétait le triple champion du monde. Au général François Duval revient à 9.9 sec de Grönholm.

ES 17 - Circus Maximus Trêves (4,37 km) : Duval enchaîne, les Subaru en perdition.

François Duval (Citroën Xsara Kronos) enchaîne les temps scratch, puisqu'il a pour le moment remporté les trois spéciales de la journée. Cette mini spéciale n'était pas le terrain de jeu idéal pour refaire son retard de 9.9 sec sur Marcus Grönholm (Ford). Le Finlandais limitait une nouvelle fois la casse et ne perdait qu'une demi-seconde. Petter Solberg (Subaru) est le dernier pilote Subaru en piste (3e de la spéciale) après les abandons de Chris Atkinson et Xevi Pons. Atkinson qui était sur un ryhtme de fou depuis hier, a été "victime" d'une sortie de piste alors que la Subaru de Xevi Pons rendait l'âme, moteur cassé. Sébastien Loeb (Citroën) continue ce rallye sur un train de sénateur mais rend tout de même 2.4 sec à Duval.

ES 18 - Dhrontal (11,14 km) : Duval ne se relache pas

Quatrième spéciale, quatrième scratch pour le Belge François Duval (Citroën Xsara). Il réalise même une belle opération puisqu'il repernd pas moins de 3.8 sec à Grönholm (Ford) qui termine 2e. Sébastien Loeb (Citroën WRT) termine 3e à distance (7.6 sec) devant la dernière Subaru du rallye, Petter Solberg, qui se hisse au 6e rang au général.

ES 19 - Moselwein (18,08 km) : Duval pousse Grönholm à la faute

François Duval (Citroën Xsara) a rempli tous ses objectifs sur ce rallye d'Allemagne. Le Belge réalise une journée parfaite en gagnant toutes les spéciales. Il réalise un temps canon et colle 8 secondes à Petter Solberg (Subaru). Mais surtout il pousse Marcus Grönholm (Ford WRT) qui part à la faute dans cette dernière spéciale et abandonne 1'21 au Belge. Résultat au général, le Finlandais réalise la mauvaise opération puisqu'il rétrograde au 4e rang. Sébastien Loeb (Citroën WRT) termine 3e de la spéciale, à son rythme et ne manquait pas de "remercier François Duval". Le Belge était aux anges. "J'ai beaucoup poussé aujourd'hui, je suis extrêmement heureux, surtout après 8 mois d'inactivité", relevait Duval. Marcus Grönholm à l'inverse, ruminait. "Je sui sorti dans cette spéciale et j'ai fini avec une voiture très endommagée à l'arrière", commentait le grand Marcus. Sébastien Loeb réalise donc la passe de 6 sur un rallye qui a pour seul et unique vainqueur Sébastien Loeb.

0
0