Citroën Communication

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 17/08/2008 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 3 du Rallye d'Allemagne, dimanche.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, vainqueur) : "Après avoir battu notre adversaire sur son terrain, il n'était pas question de connaître la défaite ici. Durant trois jours, nous avons bénéficié d'une C4 WRC au comportement parfait. Nous avons également effectué de bons choix de pneus parmi les deux types de gomme, '"soft" ou "hard" proposés par Pirelli. Le très bon feeling ressenti avec la voiture sur les différents terrains rencontrés ici, nous plaçait dans les meilleures dispositions pour attaquer, construire notre victoire et nous imposer. Je suis heureux de gagner à Trier (Trèves en français) où les spectateurs français sont toujours nombreux. C'est également une très bonne opération au championnat où nous prenons la tête. Nous avons donc toutes les raisons d'être ravis de notre week-end !".

Daniel Elena (Citroën C4 WRT - coéquipier de Sébastien Loeb, vainqueur) : "On a bien attaqué les deux premiers jours, on a bataillé le vendredi avec Mikko [Hirvonen] et on a réussi à faire un petit écart, puis le samedi on a continué à attaquer pour creuser le trou. Globalement, c'était une course bien gérée."

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Nous signons notre premier doublé de la saison, au moment d'aborder le sprint final ce qui est de très bon augure pour la suite. Sébastien [Loeb] et Daniel [Elena] ont réalisé la course parfaite tandis que Dani [Sordo] et Marc [Marti] se sont montrés solides et nous apportent une belle 2e place et des points importants. À l'issue de ce 'Deutschland', qui est décidément un terrain sur lequel nos voitures et nos pilotes sont à leur avantage, nous reprenons la tête du classement des Constructeurs. Dans le même temps, Sébastien s'installe dans le fauteuil de leader chez les Pilotes. Le bilan est réellement superbe. Il ne faut cependant pas se relâcher et, dès lundi, se remettre au travail, car les échéances approchent rapidement".

François Duval (Ford Focus Stobart, 3e) : "C'est globalement un bon week-end, même si on a eu du mal à trouver des réglages qui me conviennent. Il y a encore beaucoup de travail pour rivaliser avec les Citroën. On a eu quelques soucis dimanche matin, parce qu'en attaquant un peu plus fort, on a cassé deux jantes et un amortisseur. C'était limite. Il n'y a pas eu de débat chez Ford sur la stratégie de course. Je signerais tout de suite pour deux autres podiums en Catalogne et en Corse."

Jari-Matti Latvala (Ford Focus WRT, 9e) : "Alors que j'avais de bonnes sensations vendredi, les deux journées suivantes ont tourné au cauchemar (ndlr, tonneau samedi). C'était très frustrant. Ce rallye est le plus difficile de tous sur asphalte. Le revêtement change sans arrêt. J'étais à l'aise quand la surface était abrasive mais je l'étais beaucoup moins, en termes de confiance et de réglages de ma voiture, quand la surface était plus lisse. Ce rallye m'a également montré à quel point la préparation mentale est importante. J'ai besoin de travailler sur ce plan. Je vais le faire cette semaine, avant la Nouvelle-Zélande, pour repartir du bon pied et aller de l'avant. Je souhaite également pouvoir m'entrainer sur asphalte avant le prochain Rallye de Catalogne qui aura lieu en octobre".

0
0