Citroën Racing

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 22/08/2010 à 07:37Mis à jour Le 23/08/2010 à 08:54

Voici ce qu'ont déclaré les protagonistes à l'issue de l'étape 2 du Rallye d'Allemagne, samedi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader) : "Nous avons réussi à faire une petite différence qui va rendre la suite du rallye un peu plus confortable. Je n’ai pas attaqué d’un bout à l’autre de la spéciale (ES14), les pneus n’auraient pas résisté. Il fallait trouver la bonne façon de conduire dans ces conditions. J’ajouterais qu’aucune performance n’aurait été possible sans que ma C4 WRC soit parfaitement équilibrée dans ses réglages. Nous avons chaussé des pneus tendres pour les trois premières spéciales. C’était un choix différent de Dani et de nos adversaires, mais je voulais essayer. Au bout du compte nous avons fait à peu près les mêmes temps. Nous terminons la journée avec plus de 30 sec d’avance sur nos équipiers, c’est parfait avant la dernière journée."

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e) : "Nous sommes bien partis pour offrir un nouveau doublé au Citroën Total World Rally Team. Ce serait un formidable résultat pour moi et Diego Vallejo, mon nouveau copilote. Seb a été très fort aujourd’hui mais nous avons réussi à augmenter notre avance sur tous les autres pilotes. Il faudra terminer le travail dimanche !"

Sébastien Ogier (Citroën Junior, 3e) : "Il faut encore essayer de progresser. Je sens que j’ai du mal à gagner du temps même si les sensations sont bonnes. Ces kilomètres sont capitaux pour notre apprentissage. L’écart avec Jari-Matti reste faible, nous ne pouvons pas nous relâcher. Nous avons adopté un rythme plus agressif pour créer un petit écart sur Jari-Mati. Il va falloir continuer à bien conduire pour rester sur le podium. Nous n’avons que 16 secondes d’avance."

Kimi Räikkönen (Citroën Junior, 6e) : "Dans l’ES9, j’ai freiné un peu tard et j’ai fait un tout-droit. A quelques kilomètres de l’arrivée, nous avons rencontré un problème avec la barre anti-roulis arrière. Comme il n’y avait qu’une assistance éloignée avant Panzerplatte, nous avons encore parcouru la longue spéciale dans ces conditions. Je n’ai pas pris de risques mais nous n’avons pas perdu beaucoup de temps. Je suis plutôt satisfait de notre journée. Nous avons été dans le rythme plus vite qu’hier. Avec les abandons d’autres pilotes, nous sommes désormais sixièmes. Il faut essayer de conserver cette position jusqu’à l’arrivée."

0
0