Citroën Racing

La DS3 à l'épreuve de l'asphalte

La DS3 à l'épreuve de l'asphalte
Par Citroën Communication

Le 17/08/2011 à 18:53Mis à jour Le 17/08/2011 à 19:11

Sébastien Loeb et Daniel Elena voient arriver l'asphalte allemand avec un certain plaisir puisqu'ils y sont invaincus. Depuis 2002, ils ont fait la loi avec la Xsara ou la C4. Ils comptent prolonger le série en DS3.

Pour la première fois dans l'histoire du championnat du monde des rallyes, Citroën a réussi l'exploit de s'imposer sur sept épreuves consécutives. Invaincue sur terre, la Citroën DS3 WRC fait désormais face à un nouveau challenge sur l'asphalte allemand. Sébastien Loeb et Daniel Elena, qui n'ont connu que la victoire à Trèves, se présentent en favoris de cette neuvième épreuve de la saison… Dans leur sillage, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia tenteront également de perpétuer la suprématie de Citroën Racing !

Après une épreuve sur neige pour débuter la saison et une série de sept victoires consécutives sur terre, les Citroën DS3 WRC seront alignées pour la première fois en compétition sur asphalte de l'ADAC Rallye Deutschland. Depuis l'intégration de l'épreuve allemande au calendrier du championnat du monde des rallyes, Citroën, Sébastien Loeb et Daniel Elena demeurent invaincus avec une série de huit victoires collectées depuis 2002.

En s'imposant lors des sept derniers rallyes, Citroën s'est forgé une avance de 65 points au classement du championnat du monde Constructeurs. Vainqueurs en Finlande à la fin du mois de juillet, Sébastien Loeb et Daniel Elena sont en tête des classements Pilotes / Copilotes avec 27 points d'avance. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont troisièmes à 31 points de leurs équipiers.

"Enfin un peu d'asphalte", sourit Sébastien Loeb souverain sur cette surface depuis plus de cinq ans. "Je sais que tout le monde m'attend en Allemagne. Nous n'avons jamais été battus sur ces routes mais la série s'arrêtera bien un jour. A nous de tout faire pour qu'elle se perpétue !"

"Aucune portion ne ressemble à une autre", continue l'Alsacien. "Il y a trois parties bien distinctes avec le camp militaire, les vignes et les routes de campagne. De manière générale, les spéciales sont très rapides et difficiles. C'est un véritable défi auquel nous sommes confrontés. Il est primordial d'avoir de très bonnes notes et d'être en parfaite osmose avec son copilote pour gagner."

Moins expérimenté que son équipier, Sébastien Ogier ne prendra le départ que de son troisième Rallye d'Allemagne, le second au volant d'une WRC. "C'est un rallye atypique avec beaucoup de différences d'une épreuve spéciale à une autre", souligne Sébastien Ogier. "Certaines sections me plaisent plus que d'autres. L'an passé, malgré un podium, je n'avais pas été en mesure de suivre le rythme des vainqueurs. Cette fois, il faudra montrer que nous avons progressé."

Durant les essais, l'ancien champion du monde Junior a pu apprécier le comportement de la Citroën DS3 WRC : "J'ai trouvé de bonnes sensations mais les essais ne sont pas la course. A priori, nos rivaux devraient être mieux armés que les saisons passées. Si l'on veut encore croire au titre mondial, il faudrait marquer plus de points que l'actuel leader. Tout en sachant que le leader possède un sacré palmarès en Allemagne ! Dans tous les cas, ce ne sera pas un rallye facile."

Le Citroën Total World Rally Team pourrait également conquérir un autre record durant l'ADAC Rallye Deutschland. Un nouveau succès permettrait à Citroën de devenir la marque comptant le plus de victoires dans l'histoire du championnat du monde des Rallyes (77 aujourd'hui).

0
0