Citroën Communication

Loeb contient Ogier

Loeb contient Ogier
Par AFP

Le 20/08/2011 à 11:01Mis à jour Le 20/08/2011 à 11:18

Sébastien Loeb et Sébastien Ogier (Citroën WRT) ont bien piloté et ont été les meilleurs stratèges, vendredi.

Sébastien Loeb, déjà huit fois vainqueur consécutivement du rallye d'Allemagne a pris les choses en main dès la deuxième spéciale de l'édition 2011, vendredi, conservant pour seul adversaire sérieux son propre coéquipier chez Citroën WRT, Sébastien Ogier. Avec 7.4 sec d'écart sur son compatriote, Loeb n'a pas eu à forcer son talent pour devancer les pilotes Ford WRT, victimes dans la matinée (ES2) d'un mauvais choix de pneus puis accablés dans l'après-midi par des soucis mécaniques, voire par une touchette.

Mikko Hirvonen, deuxième au championnat du monde, se voit ainsi relégué à la 3e place à plus d'une minute de Loeb après les six spéciales de la journée. Le pilote finlandais pourrait même se retrouver rapidement sous la menace des Mini qui, aux mains expertes de Dani Sordo -il a déjà terminé trois fois deuxième de ce rallye- et de Kris Meeke, occupent les 4e et 5e places.

La journée avait pourtant bien commencé pour le constructeur étasunien avec la victoire de Jari-Matti Latvala au volant de la nouvelle Fiesta RS dans l'ES1. Ce succès n'aura cependant pas d'héritier. "Ford a fait une grosse erreur de stratégie ce matin. Ils ont tout perdu", résumait Sébastien Loeb vendredi soir.

Mauvais choix de pneus

"Les possibilités de pluie étaient vraiment très faibles selon nos informations et on est donc parti avec des pneus durs", a expliqué le directeur technique de la firme américaine en rallye, Christian Loriaux. "Cela s'est joué à très peu car les pilotes nous ont dit que 5 min avant de prendre le départ de l'ES2 il ne pleuvait pas. Il est tombé finalement pas mal d'eau puisque sur la fin il y avait même des risques d'aquaplanage", a-t-il reconnu. Cette erreur de jugement coûtera 30 secondes à Hirvonen et 40 secondes à Latvala. "Il y a beaucoup moins à perdre en étant en pneus tendres sur du sec qu'en pneus durs sous la pluie", avait alors rappelé doctement le septuple champion du monde.

A midi, Loeb possédait 4.4 sec d'avance sur Ogier, 35.2 sec sur Hirvonen, 3e et plus de deux minutes sur Latvala victime d'une crevaison lente dans l'ES3 qui lui faisait perdre encore 80 secondes et le faisait reculer à la 7e place du classement de la mi-journée.

Les "Citroën" prêts à en découdre samedi

Alors que l'ES4, qui ouvrait les débats dans l'après-midi voyait les deux pilotes Citroën s'affronter dans une lutte fratricide - Ogier, vainqueur reprendra 3,5 secondes à Loeb dans cette spéciale avant d'en rétrocéder 6.5 dans les deux suivantes - les pilotes Ford continuaient d'accumuler les déboires. Une touchette d'Hirvonen juste après le départ et un moteur qui ne marchait plus que sur trois cylindres, au bout de trois km, dans la voiture de Latvala, confirmait que cette journée n'était pas la leur. Les deux pilotes finlandais terminaient 8e et 25e.

"On pense, et on espère qu'il doit s'agir d'un problème d'injection", a déclaré Christian Loriaux alors que Latvala finissait la journée littéralement sur les jantes après une nouvelle crevaison. Avec deux pilotes aux avant-postes dotés d'une avance "confortable" sur leurs principaux rivaux, Citroën peut espérer un doublé. "Il va falloir rester sur la route et attaquer jusqu'au bout", a néanmoins estimé Sébastien Loeb. "Mon objectif, avant tout, est de gagner", a-t-il rappelé...

0
0