Citroën Communication

"Quelques petites fautes"

"Quelques petites fautes"
Par Eurosport

Le 20/08/2011 à 10:03Mis à jour Le 20/08/2011 à 11:01

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de l’étape 1 du Rallye d'Allemagne, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader en 1 h 18 min 21.4 sec) : "Notre choix était celui de la sécurité, car nous savions qu'il y avait un gros risque de pluie. En partant avec des pneus durs, il y avait beaucoup plus à perdre qu'avec notre choix. Notre configuration pneumatique de l'ES1 a surpris nos adversaires ('dur' à gauche et 'tendre' à droit), mais c'est une solution que nous avions essayée et qui nous avait parue intéressante pour ce cas de figure. Il fallait juste se souvenir que la voiture ne se comporterait pas de la même façon en tournant à droite ou à gauche !"

Sébastien Ogier (Citroën WRT, 2e à 7.4 sec) : "Je suis satisfait de cette entrée en matière. J'ai un bon feeling avec la voiture, mais elle n'était vraiment pas facile à conduire dans l'ES1, j'ai d'ailleurs fait quelques petites fautes. Quoi qu'il en soit, nous avions fait le bon choix et cette boucle nous a déjà permis de creuser l'écart."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 3e à 1 min 18.4 sec) : "J'étais satisfait de ma voiture et mes performances étaient bonnes sur le sec. Nos pneus étaient parfaits pour la première et la dernière spéciale mais des gommes tendres auraient été plus efficaces entre les deux. Les derniers 5 kilomètres étaient détrempés et je craignais de partir en aquaplanage."

"Ce fut une vilaine faute de ma part (suspension pliée contre un mur dans l'ES4, 20 sec perdues). Il était difficile de montrer combien la Fiesta RS WRC est compétitive car nous n'avons pas été exempts d'ennuis. Mais il ne fait aucun doute que sur asphalte nous sommes plus proches de nos rivaux que l'an dernier. J'espère que je pourrai en faire la démonstration samedi."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 15e à 6 min 10.7 sec) : "Il y avait une portion de 100 mètres sur une route de terre où je pense avoir touché une pierre acérée sur un gros freinage. C'était une crevaison lente (à 6 km de l'arrivée de l'ES3, 1 min 20 sec perdues) et je pense avoir bien fait de poursuivre sans changer de roue mais sur la fin, le pneu était totalement détruit. »

"J'étais très content d'avoir réussi à signer le meilleur temps dans la première spéciale asphalte courue avec la Fiesta WRC. Mais la pluie s'est ensuite mise à tomber très rapidement. C'était très difficile car nous n'avions plus de grip avec nos gommes dures. Nous ne nous attendions pas à une averse aussi forte. Cette après-midi a été incroyablement frustrante. Mon problème (coupure moteur, 4 min perdues) s'est déclaré seulement 3 kilomètres après le départ de l'ES4 et j'ai ensuite dû faire avec. Mon rallye est perdu en termes de résultat. Samedi, mon objectif sera d'essayer de réaliser de bonnes performances et de montrer que ma voiture et moi pouvons être compétitifs sur cette surface."

Christian Loriaux (Ford WRT, directeur technique) : "Les possibilités de pluie étaient vraiment très faibles (dans l'ES2) selon nos informations et on est donc parti avec des pneus durs. Cela s'est joué à très peu car les pilotes nous ont dit que 5 minutes avant de prendre le départ de l'ES2 il ne pleuvait pas. Il est tombé finalement pas mal d'eau puisque sur la fin il y avait même des risques d'aquaplanage."

0
0