From Official Website

Loeb fait cavalier seul

Loeb fait cavalier seul
Par Eurosport

Le 06/05/2007 à 07:15Mis à jour

Impressionnant Loeb. Il a écrasé la concurrence et mène la course. Il devance Grönholm de 19,2 secondes et Hirvonen de plus d'une minute ! Le champion du monde a remporté 7 sept spéciales contre 2 à Grönholm. P.Solberg a abandonné.

Malgré une nuit passée à l'aéroport, pendant que son rival numéro 1(Grönholm) était déjà sous couette, Sébastien Loeb a vite retrouvé le sens des priorités. Sans doute la nuit peu confortable passée sur les banquettes de l'aéroport de Buenos Aires, a -telle conditionné l'équipage Loeb-Elena au moment d'entamer l'étape 2 du rallye. Au repos forcé la veille, Sébastien Loeb n'a manifestement pas laissé trop d'influx dans ce déplacement inutile et raté entre la capitale argentine et Cordoba.

La 6e manche du championnat du monde a donc réellement débuté samedi matin et Sébastien Loeb a annoncé la couleur d'entrée en signant les cinq premiers scratches du jour. A la pause de la mi-journée, après un peu plus de 75 kilomètres chronométrés, le double champion du monde totalise alors 15 secondes d'avance sur Grönholm et 2 (sur le Norvégien petter Solberg. La Subaru du Norvégien semble avoir retrouvé des ailes.

Loeb attaque

Trop peut-être puis le champion du monde 2003 est parti à la faute dès la 2e spéciale du jour (ES 11). Bilan: un tête à queue qui lui a fait perdre la deuxième place du général dès le début de la matinée. Mais Solberg n'a rien lâché et s'est même offert le luxe de distancé la Ford d'Hirvonen qui à la mi-journée, au moment de repasser au parc d'assistance compte déjà 56,6 secondes de retard sur Loeb et plus de 20 sur Solberg. Le rallye est mené tambour battant par les deux as de la discipline: Sébastien et Marcus.

"Je me sentais bien dans la voiture, j'ai attaqué tout le long du parcours, expliquait Sébastien Loeb, pendant que ses mécanos profitaient des 30 minutes d'assistance pour bichonner une C4 particulièrement véloce sur les pistes creusés de la pampa argentine. J'ai peut-être un peu plus attaqué que d'habitude. C'était de toute façon difficile d'en faire plus."

Sur des pistes et routes détrempées par les orages de la veille, Loeb a ouvert la route sans être trop pénalisé. Un bon choix de pneus, une détermination sans faille et des notes parfaites ont permis au champion du monde de creuser un écart sans doute plus psychologique que mathématique.

Après une pause de 30 minutes au Parc d'assistance, le combat reprend. Et grönholm est le premier en action puisqu'il signe son premier scratch du jour. Loeb, insatiable réplique aussitôt et s'adjuge l'ES 16 et l'es 17. Cette dernière spéciale est fatale à la Subaru de P;Solberg. Le Norvégien met pied à terre c'est l'abandon. A 21,41 km (ES 18) de la fin de cette étape 2, Loeb a creusé un écart conséquent. Il devance Grönholm de 19, 4 secondes et Hirvonen pointe à plus d'une minute. Le double champion du monde a pris ses marques. Et le scratch de Grönholm dans l'ultime spéciale du jour ne change rien. Loeb fait cavalier seul... au pays des gauchos.

0
0