Citroën Communication

Villa Carlos Paz verbatim

Villa Carlos Paz verbatim
Par Eurosport

Le 23/04/2009 à 15:30Mis à jour

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye d'Argentine, 5e manche 2009.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "Jamais nous n'avions si bien commencé un championnat. Forcément, en Argentine, je ne vois pas ce que nous pourrions viser à part la victoire. Ce rallye m'évoque dans l'ensemble de bons souvenirs, pas seulement parce que nous avons gagné les quatre dernières éditions. J'aime beaucoup les spéciales et l'ambiance qui règne grâce aux spectateurs. A l'image de l'accueil que nous avons reçu il y a deux semaines au Portugal, il est toujours agréable de sentir la passion qui anime les pays que nous visitons. Il y a du monde partout, au parc d'assistance, sur les liaisons, dans les spéciales… C'est presque inutile de suivre le road-book, car le parcours est balisé par la foule !

Cette victoire (en 2008) n'avait pas été facile à conquérir. Dans certaines spéciales, les pneus terre durs étaient inadaptés aux conditions et nous avons frôlé plusieurs fois la sortie de route éliminatoire. Cette année, c'est la version tendre du Pirelli Scorpion qui a été retenue et c'est une bonne chose. Ces pneus seront sans doute plus polyvalents, sauf s'il fait très chaud et qu'ils se dégradent très vite. A ce sujet, il convient de souligner l'excellent travail effectué par Pirelli. Ils étaient face à un gros challenge et ils ont réussi à concevoir une gamme à la fois performante et résistante. Par exemple, nous étions inquiets de la disparition des mousses anti-crevaison, mais aujourd'hui plus personne n'en parle.

Le Rallye du Portugal proposait une typologie assez classique pour le WRC. Tous les rallyes sont différents, mais une voiture efficace en Algarve le sera aussi en Argentine, en Sardaigne, en Grèce, en Pologne… Les spéciales argentines sont caractérisées par un sol assez sablonneux, qui rend le revêtement très glissant. D'un point de vue technique, j"ai trouvé que l"homologation 2009 de la C4 WRC apportait un 'plus' au niveau des suspensions dans certaines conditions. Quant au moteur, je l'ai trouvé plus facile à exploiter".

Dani Sordo (Citroën WRT) : "Mon travail est de marquer des points pour l'équipe. Citroën compte 24 points d'avance au classement Constructeurs. C'est bien mais la saison est encore longue. Il faut continuer pour creuser l"écart. Côté Pilotes, Sébastien [Loeb] possède déjà beaucoup d'avance et je ne suis pas très loin de Mikko Hirvonen. Il est très régulier mais je vais essayer de me rapprocher de lui".

Sébastien Ogier (Citroën Junior) : "Je pense que nous avons montré nos capacités à signer de bons chronos sur chaque rallye, mais il nous manque encore la régularité. Nous devons terminer un rallye sans faire d'erreur. Cette discipline réclame une grande régularité. Je pense que nous payons notre inexpérience en ce début de saison. J'espère que ça ira mieux au fil des kilomètres. Nous allons essayer d'être encore plus précis et méticuleux dans la prise de notes durant les reconnaissances. En WRC, la clef est d'avoir des notes sans faille car, à ce rythme, les erreurs ne sont pas pardonnées".

Conrad Rautenbach (Citroën Junior) : "C'était un résultat incroyable (4e en Argentine en 2008) pour ma deuxième course avec la Citroën C4 WRC. Les conditions avaient été terribles avec de fortes pluies. Nous avions réussi à passer au travers de tous les pièges pour terminer 4e, mon meilleur résultat en championnat du monde. Il y a vraiment une ambiance incroyable sur ce rallye. Même sous la pluie, les spectateurs étaient présents, ils faisaient des barbecues et restaient toute la journée pour suivre la course. C'est une épreuve magnifique. J'espère juste qu'il ne pleuvra pas cette année !"

Olivier Quesnel (Citroën Racing) : "Après avoir démontré leur niveau de performances, nos pilotes vont devoir démontrer leur régularité et leur endurance. C'est le moment pour les équipages d'aborder les rallyes avec la ligne d'arrivée pour objectif prioritaire".

0
0