Citroën Communication

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 05/09/2009 à 14:03Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de la 2e étape du Rallye d'Australie, samedi à Kingscliff.

Mikko Hirvonen (Ford WRT, leader) : "C'est tellement serré, c'est incroyable. La dernière étape est la plus longue du rallye, ce qui est une bonne chose car il y a beaucoup de kilomètres où on va pouvoir se battre pour la victoire. J'ai attaqué autant que possible mais trop peut-être car j'ai commis quelques petites erreurs. Je ne voulais pas balayer la piste dimanche mais je ne pouvais rien faire pour éviter cela. Ça sera difficile de gagner dans cette position s'il fait sec. S'il pleut, ce sera parfait."

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e) : "C'est une situation incroyable ! Plus que cette position de leader, je retiendrai de cette journée la confiance que j'avais au volant de la C4 WRC. Les spéciales que nous avons disputées étaient magnifiques et j'ai pris beaucoup de plaisir. La journée de dimanche sera passionnante pour nous comme pour les fans de rallye. J'espère pouvoir me battre avec Seb [Loeb] et Mikko [Hirvonen]."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 3e) : "Je devais le faire. Mais je n'aime pas ça du tout mais le règlement nous force à utiliser cette stratégie. C'était mieux lorsque l'ordre de passage du samedi et de dimanche était inversé. Dans ce cas, nous n'aurions pas eu le faire. Mais, dans ma position, je n'aurais eu aucune chance en 'balayant' la route dimanche. Je n'avais pas le choix."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 4e) : "Trois kilomètres après le départ, j'ai fait un bond après un long virage gauche et la voiture a rebondit sur les bas côtés. La roue arrière a percuté une pierre ce qui l'a déjantée. J'ai continué mais à cinq kilomètres de l'arrivée de la spéciale, la roue a explosé, endommageant le fond plat. J'ai apprécié la journée mais c'est une triste fin."

Sébastien Ogier (Citroën Junior, 5e) : "Je suis un peu déçu d'avoir fait cette petite erreur (ES16). Les dix secondes perdues nous ont empêché de nous maintenir en tête, ou du moins à égalité avec Jari-Matti Latvala. Ensuite je pense que nous avons bien roulé compte tenu de notre position sur la route. Notre tâche était moins facile aujourd'hui, mais nous le savions ! (…) C'était à la fin de l'ES22, sur un freinage en descente pour un virage à droite qui se refermait. J'ai senti que la route était encore plus glissante que je ne le pensais, j'ai préféré jeter la voiture dans la courbe. En butée de contre-braquage, nous avons touché le talus en endommageant le pare choc avant. Il a fallu manoeuvrer pour repartir. Ensuite, la température du liquide de refroidissement est montée, car des débris bloquaient l'entrée d'air. Nous avons terminé la spéciale au ralenti (…) Nous étions tout le temps à l'attaque aujourd'hui et nous avons pris beaucoup de plaisir. Les deux meilleurs temps supplémentaires dans la super spéciale sont une belle récompense. Dimanche, nous nous battrons avec Jari-Matti Latvala pour le gain de la 4e place. Ce sera une journée intéressante et nous bénéficierons de conditions de route sans doute plus faciles qu'aujourd'hui."

0
0