Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 03/10/2008 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de la première étape du Rallye d'Espagne, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader après l'étape 1) : "Sur ce sol sec et froid, je savais que nos gommes dures mettraient quelques kilomètres à monter en température. J'ai donc essayé d'attaquer fort dès le début. Nous avons immédiatement trouvé un très bon rythme. Premiers sur la route, nous avons bénéficié d'une chaussée propre, ce qui nous a permis d'adopter les trajectoires idéales sans abuser des cordes et ainsi réduire les risques de crevaison. Les écarts creusés sont intéressants…mais pas encore suffisants. J'attends maintenant de voir comment vont évoluer les spéciales. C'était juste un peu plus sale qu'au premier tour. Nous avons donc pu continuer de rouler sur un rythme élevé pour accroître encore notre avance. Le comportement de la voiture a été parfait tout au long de ce vendredi, nous n'avons pas commis de faute… voilà exactement ce que nous essayerons de reproduire samedi.

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e): "J'ai eu un peu de mal à me mettre dans le rythme. Avec les gommes dures, je n'étais pas parfaitement en confiance. J'ai légèrement modifié mon pilotage pour pouvoir exploiter complètement le potentiel de la C4. Cette entrée en matière correspond cependant à ce que nous espérions. Nous sommes proches de Sébastien et avons peu à peu creusé l'écart sur nos rivaux. Le déroulement de l'après-midi va être dicté par les conditions de route. L'objectif sera de continuer à attaquer.

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur): "Ce soir, à l'issue de la plus longue étape du rallye, nos deux C4 WRC sont aux deux premières places ce qui ne peut que me satisfaire. Sébastien Loeb/Daniel Elena et Dani Sordo/Marc Marti ont réalisé une entame de course parfaite, signant tous les meilleurs temps. L'ensemble de l'équipe a effectué un travail remarquable qui porte ses fruits. La situation nous est favorable, à nous de poursuivre dans cette voie demain pour l'améliorer encore. Le chemin est encore long, il faut que l'on garde la même motivation et la même concentration que celles qui nous ont animés aujourd'hui."

Mikko Hirvoen (Ford WRT, 4e): "L'écart avec les leaders étaient très important après la première boucle. Je ne sentais pas la voiture capable d'aller vite. J'ai alors demandé à mes ingénieurs de faire le nécessaire pour vraiment attaquer à fond. Les suspensions ont été assouplies afin que je sois plus proche d'un réglage que j'avais au Rallye d'Allemagne. Mes chronos sont devenus ensuite beaucoup plus conformes à ceux que j'attendais. J'ai eu également droit à une belle bagarre avec François."

Khalid Al Qassimi (Ford WRT, abandon - sortie de route après l'ES6): "Je pense que je me suis bien comporté aujourd'hui. Malheureusement j'ai fait une grosse erreur dans la liaison après la sixième spéciale. Je suis parti hors-piste. J'ai commencé à ressentir des problèmes de différentiel et j'entendais un bruit de plsu en plus fort. Cela empirait et j'ai dû abandonner. C'est décevant mais je vais repartir samedi sous le régime SupeRally."

Petter Solberg (Subaru WRT, 5e): "Les pneus tendres n'ont pas marché ce matin et on a perdu beaucoup de temps. Sur les deuxième et troisième spéciales, les choses se sont finalement améliorées. Dans l'après-midi, la voiture était plus difficile à conduire avec les pneus durs. La machine était également instable au freinage.

Chris Atkinson (Subaru WRT, 8e): "On a commencé prudemment l'étape car je n'avais pas de bon feeling. J'ai réussi par la suite à attaquer mais c'est vraiment dommage d'avoir perdu autant de temps le moto. Ce sera difficile samedi car il y a beaucoup de routes nouvelles."

David Richards (Subaru WRT, directeur): "Le manque de temps pour tester la machine sur l'asphalte a été flagrant aujourd'hui. J'espère que les choses vont aller en s'améliorant."

Jari-Matti Latvala (Ford Stobart, 7e): "J'ai commencé doucement car je manque de confiance en raison des résultats des derniers rallies. Au fur et à mesure, tout est revenu en place. Nous avons fait quelques changements au passage au "service park" et le feeling de l'arrière est devenu meilleur. J'arrive à mieux gérer la détérioration des pneumatiques. Les spéciales de samedi seront plus intéressantes que celles de ce vendredi, très étroites et avec de longues lignes droites."

Matthew Wilson (Ford Stobart, 10e): "J'ai tâtonné avec les réglages des amortisseurs. En fait, nous ne les avions pas essayés avant le rallye. Il nous faut donc un peu de temps pour s'y faire. On va essayer de continuer cette voie pour aller un peu plus vite samedi. Le point positif est que nous sommes parmi les points pour le championnat par équipes."

Matthew Wilson (Ford Stobart, directeur): "Nos pilotes ont été légèrement plus rapides que lors du début de l'étape grâce à de bons changements au "service park". L'objectif est de recueillir un maximum de points pour le championnat mais également des informations dans la perspective du rallye de Corse."

0
0