Ford WRT

Hirvonen contre les C4

Hirvonen contre les C4
Par AFP

Le 01/10/2009 à 17:08Mis à jour

Lors du Rallye d'Espagne qui débute vendredi, Mikko Hirvonen tentera de conforter son leadership en tête du championnat. Le pilote Ford devra faire face aux Citroën C4 emmenées par Sébastien Loeb, qui est invaincu en Catalogne depuis 2005.

Mikko Hirvonen (Ford Focus), plus que jamais candidat à un premier titre de champion du monde, va faire face à une meute de Citroën C4 ayant le même objectif ce week-end au rallye de Catalogne: lui faire marquer moins de points que Sébastien Loeb, le champion en titre. Pour Loeb, invaincu en Catalogne depuis 2005 inclus, le contrat est simple: il faut reprendre des points à Hirvonen, vainqueur des quatre derniers rallyes, et si possible en marquer dix, le maximum, en espérant que le Finlandais ne monte pas sur la 2e marche du podium, comme il a déjà réussi à le faire quatre fois cette saison.

En effet, si "Seb" gagne les deux dernières manches (Catalogne et Grande-Bretagne), il suffit à "Hirvo" de terminer deux fois 2e pour assurer son premier titre de champion du monde. Au vu de ses progrès de ces dernières années, y compris sur asphalte, c'est possible... sauf si Dani Sordo, dans l'autre C4 d'usine, fait aussi bien que d'habitude en Catalogne: trois fois deuxième de 2006 à 2008, derrière le "campeon" alsacien. "Je vais tout faire pour être devant lui (Hirvonen), et après on verra", dit Loeb. "Je vais tout faire pour être derrière lui (Loeb)", ajoute Sordo, qui avoue avoir "un peu plus de pression que d'habitude, parce que c'est l'Espagne. J'ai beaucoup de supporteurs et il faut bien conduire, pour les spectateurs, mais il faut aussi marquer des points pour le championnat".

Autre enjeu chiffrable de cette course, un doublé des C4 officielles serait synonyme de nouveau titre constructeurs, sans attendre la clôture au pays de Galles. Enfin, pour barrer la route à Hirvonen, il y aura quatre autres C4, dont deux a priori plus dangereuses, celle de Sébastien Ogier, au sein du Junior Team, et celle de Petter Solberg, dans son écurie personnelle.
  
Ogier et Solberg en renfort

Ogier est déjà venu en Catalogne, dans la petite C2 Super 1600 lui ayant permis de devenir champion du monde Junior-WRC. Il avait brillé en Irlande en début de saison, sur asphalte mouillé, dans la C4 WRC qui lui a ensuite permis de grimper sur son premier podium mondial, en Grèce (2e). "Les pilotes français ont souvent l'étiquette de spécialistes asphalte, mais c'est bien sur la terre que je me sens le plus à l'aise aujourd'hui !", avoue Ogier. Autre candidat éventuel au Top 4, devant ou derrière Hirvonen, Solberg découvre la C4 ici, dans sa petite écurie familiale avec laquelle il avait emmené deux fois une Xsara sur le podium (3e à Chypre et en Sardaigne). La décoration n'a pas changé mais les performances n'ont plus rien à voir, alors Petter est ravi... mais lucide.

"J'ai essayé le voiture pendant deux jours et je me suis vraiment fait plaisir", résume le champion du monde 2003. "Il y a beaucoup de pilotes qui aimeraient s'asseoir dans cette voiture, mais il faut un peu de temps pour trouver le bon rythme". En Grande-Bretagne, Solberg sera intégré au Citroën Junior Team, avec des chances de victoire. Un mot sur le parcours, rigoureusement identique à l'an dernier, au mètre près. Il y aura donc 353 km chronométrés, à raison de six épreuves spéciales par jour, la plupart sur un asphalte impeccable. Ce rallye ressemble beaucoup à une course en circuit et Loeb aime toujours autant chercher la trajectoire parfaite. En attendant de remonter bientôt dans une monoplace.

0
0