Getty Images

Thierry Neuville abandonne et ouvre en grand la porte d'un nouveau sacre à Sébastien Ogier

Neuville abandonne et ouvre en grand la porte d'un nouveau sacre à Ogier
Par AFP

Le 08/10/2017 à 11:24Mis à jour Le 08/10/2017 à 11:40

WRC - Thierry a perdu très gros dans la course au titre mondial. Le Belge a cassé une suspension de sa Hyundai en heurtant une pierre et a été contraint à l'abandon dimanche, à quatre spéciales de la fin du rallye d'Espagne. Ce qui devrait permettre à Sébastien Ogier (M-Sport/Ford) d'accroître son avance au championnat pour prendre un avantage sans doute définitif.

Comme Sebastian Vettel, Thierry Neuville (Hyundai) a peut-être tout perdu ce dimanche. Le Belge, principal rival de Sébastien Ogier (M-Sport/Ford) au championnat du monde (WRC), a été contraint à l'abandon après avoir endommagé sa voiture dans l'ES16, à quatre spéciales de la fin du rallye d'Espagne.

A l'issue de cette même spéciale, Ogier, qui comptait 17 points d'avance au championnat pilotes avant la 11e manche (sur 13) de la saison, était deuxième, à 23''9 du Britannique Kris Meeke (Citroën) et avec 1''8 d'avance sur son coéquipier estonien Ott Tänak.

"Le rallye est terminé pour nous. Une suspension a cassé après un choc contre une pierre", a expliqué Neuville. "Nous avons été malchanceux ce week-end", a poursuivi le Belge, qui avait déjà connu des difficultés en fin de matinée samedi. Une perte de pression hydraulique après l'ES8 puis une sortie de route ayant endommagé l'arrière de sa voiture l'ont mis en retard de trois minutes au départ de l'ES9, ce pour quoi il a écopé de 30 secondes de pénalité.

Nouveau coup dur pour Hyundai

"Nous avons tout fait pour revenir aujourd'hui (dimanche)", a-t-il assuré. "Après hier (samedi), nous n'avions pas d'autre choix que de pousser fort et c'est ce que nous avons fait. Nous n'avons pas de regrets".

Hyundai, qui lâche ses dernières forces dans la bataille avec M-Sport/Ford pour le titre constructeurs, a de nouveau connu une manche compliquée, après l'Allemagne il y a sept semaines (abandons de l'Espagnol Dani Sordo et de Neuville). Outre le retrait du Belge, Sordo et le Norvégien Andreas Mikkelsen n'ont pu boucler la journée de samedi après avoir cassé leur direction dans l'ES12.

0
0