Tout roule pour Sébastien Ogier. Le Français a conservé les commandes du Rallye d'Espagne, ce samedi, creusant même un écart de 9"7 sur son successeur chez Toyota, Kalle Rovanperä à l'issue de la dixième spéciale. La suivante a été annulée. Parti samedi matin avec 4"8 secondes d'avance sur le nouveau champion du monde, déjà assuré de son premier titre mondial à 22 ans, Ogier, huit fois sacré, a doublé son avance en l'espace de deux spéciales, dont l'ES10 où il a signé le meilleur chrono.
L'ES11 a été interrompue, puis annulée, à la suite de l'accident du Britannique Gus Greensmith dont la Ford Puma a heurté un rail de sécurité, mais sans conséquence pour l'équipage de l'écurie M-Sport. Le Belge Thierry Neuville (Hyundai) a signé le temps scratch dans l'ES9, en début de matinée, et pointe toujours au 3e rang du classement provisoire, derrière les deux pilotes Toyota et devant son coéquipier estonien Ott Tänak, champion du monde 2019.
Rallye d'Espagne
Une 55e victoire dans la poche : Ogier comme à la belle époque
23/10/2022 À 12:23
Il reste quatre spéciales à disputer samedi après-midi et quatre autres dimanche matin. Ogier, qui n'a disputé que quelques rallyes cette saison, est à la recherche de son 55e succès en WRC, loin derrière les 80 victoires de Sébastien Loeb.
Le général | Le classement pilotes | Le calendrier
Rallye d'Espagne
Ogier prend les devants en Catalogne
21/10/2022 À 17:23
WRC
Retour aux sources : Tänak signe chez M-Sport Ford en 2023
IL Y A 13 HEURES