From Official Website

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 19/05/2007 à 19:00Mis à jour

Impressions recueillies au cours de l'étape 2 du Rallye d'Italie, samedi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader) : "Je ne voulais pas qu'il [Grönholm] s'imagine nous reprendre du temps ! Tout a très bien fonctionné. La C4 s'est très bien comportée, notre choix de pneus BFGoodrich était le bon, je n'ai pas commis d'erreurs&hellip On s'est juste fait une grosse frayeur en évitant, de justesse, la roue de secours perdue par Marcus Grönholm et gisant dangereusement en pleine trajectoire. J"ai heureusement pu l"éviter car, sans cela, les conséquences auraient été très graves. Nos meilleurs temps (ES7 et ES8) et les soucis rencontrés par Marcus dans l'ES9 nous ont permis de doubler notre avance. Ce n'était pas à moi d'attaquer, ni à prendre des risques. J'ai donc essayé de rouler vite pour rester concentré tout en évitant les erreurs. La dernière étape, toute nouvelle, est courte mais sans assistance. Nous l'aborderons prudemment pour ne pas compromettre nos chances de victoire."

Dani Sordo (Citroën WRT, 4e) : "Les réglages de ma C4 étaient très bien adaptés au terrain. Les routes plus larges et plus rapides, me convenaient mieux que celles, étroites, de vendredi. Cette combinaison m'a permis de rouler vite et de signer des temps juste derrière, ou avec, les pilotes de tête. C'est encourageant pour moi. Même si cela ne sera pas facile, je vais essayer de me hisser à cette quatrième place. Avec des réglages affinés, mon feeling avec la Citroën C4 a été excellent cet après-midi. J'ai de nouveau roulé vite et je suis content d'avoir atteint mon objectif. Cela a été chaud, ce n'était pas gagné. Il faut maintenant réussir à se maintenir à cette place."

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Nos équipages ont effectué une superbe entrée en matière. Seb creuse l'écart et Dani ne cesse de s'affirmer sur la terre. Le terrain s'est cependant dégradé et tout peut encore arriver. Par conséquent, je demeure prudent Avec 143 km de spéciales, cette deuxième étape était loin d'être facile à négocier. Seb a d'abord su creuser l'écart avant de le contrôler. Il a pu s'appuyer sur la parfaite fiabilité de sa Citroën C4 et a réalisé un sans faute. Dani a poursuivi sur sa lancée d'hier après-midi. Bien concentré il s'est montré rapide et constant pour aller chercher cette 4e place. Il ne faut pas négliger la troisième étape. Avec 36,5 s de marge, Seb devra s'y montrer solide tandis que Dani va devoir continuer à attaquer."

0
0