Loeb : "Plus cassantes"

Loeb : "Plus cassantes"
Par Eurosport

Le 16/05/2008 à 07:00Mis à jour

Sébastien Loeb a repéré les spéciales sardes jeudi et il les trouve plus usantes qu'en 2007, à cause des fortes pluies qui ont arrosé la région d'Olbia.

Comment se présente ce rallye de Sardaigne ?

    Sébastien Loeb : Pour l'instant, tout se présente bien, sauf qu'on a fait les reconnaissances sous la pluie et on a vu les spéciales dans des conditions qui ne seront pas forcément celles de la course. Prendre des notes dans des spéciales nouvelles o on ne peut pas trouver la bonne trajectoire à cause de la boue, cela va rendre le rallye plus difficile à cause du manque de précision des notes à certains endroits. Le shakedown de ce matin (jeudi) n'était pas très représentatif des spéciales, plus lent, avec beaucoup d'épingles, donc on a fait ce qu'on a pu et on a vu que la voiture marchait bien, c'est l'essentiel.

    Est-ce un avantage de courir en Sardaigne o vous venez souvent faire des essais ?

    S.L. : Ca ne change pas grand chose parce que tout le monde fait des essais ici. On fait des essais sur des routes similaires, pas sur les spéciales du rallye, donc on a des réglages plus appropriés, mais ça reste un terrain difficile. Certaines spéciales de l'an dernier étaient plutôt pas mal. Les portions nouvelles, qui ont été rajoutées cette année (50 km, selon les organisateurs), sont très étroites, pas très sympas, et elles étaient difficiles à prendre en notes parce que la voiture allait un peu n'importe où, à cause de la boue. En plus, cette année, les spéciales sont ravinées par les coulées d'eau (à cause des pluies de lundi et mardi, ndlr) et par nos passages en reconnaissances, donc elles seront peut-être plus cassantes que d'habitude.

    Est-ce un championnat plus intéressant que prévu ?

    S.L. : Quand je suis en tête, je trouve ça intéressant. Là ce n'est pas le cas mais c'est une saison disputée, plus disputée que certains pouvaient le penser au départ. On est à cinq points du leader du championnat et tout reste jouable. C'est un peu plus difficile que d'être cinq points devant, car on se dit qu'il ne faut pas perdre dix points, sinon on va se retrouver loin. Mais c'est comme ça, j'ai gagné quatre titres, j'essaye de faire abstraction de tout ça et je fais ma course comme je l'entends. On verra bien.

    0
    0