Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 22/05/2009 à 11:00Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'occasion de l'étape 1 du Rallye d'Italie, vendredi.

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, leader) : "C'est plutôt une mauvaise nouvelle de partir premier samedi. Mais si vous voulez gagner, il faut savoir être rapide même en étant premier. Ce n'est pas une situation facile. On verra bien. Mais la piste ne glissait pas autant que ce que j'attendais ce matin, je n'avais pourtant pas l'impression d'avoir une bonne cadence. J'ai trouvé un meilleur rythme dans l'après midi, après que l'assistance ait changé les plaquettes de frein et modifié les réglages de suspension arrière. Mes sensations étaient meilleures. Je sais que ma position sur la route sera difficile demain, d'autant que je ne possède pas une grande expérience de cette situation. Nous allons devoir garder la tête froide et bien nous appliquer en considérant que la pression sera sur nos poursuivants".

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 2e à 39.8 sec) : "Aujourd'hui, je me suis senti fatigué, sans énergie et j'ai eu des crampes d'estomac en pleine spéciale. Les routes étaient rapides et étroites. Je ne sentais pas en confiance. Je savais que la tactique allait jouer un rôle dans la dernière spéciale. J'ai vraiment foiré, je n'aurais pas pu faire pire. C'est complètement de ma faute. Je n'arrive pas à croire que Sébastien [Loeb] ait freiné autant (ndlr : pour finir l'étape derrière lui au général). J'ai commis une erreur monumentale. Cependant, ma position sur la route n'a pas eu une aussi grande influence que je le prévoyais. J'espère qu'il en sera de même samedi. Je vais prendre le risque d'attaquer. Jari-Matti possède une avance conséquente et nous avons tous les deux une bonne opportunité de gagner ce rallye".

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 3e à 42.8 sec) : "J'ai constaté que je ne parviendrais pas à me défaire de Hirvonen en étant premier sur la route. Même en attaquant, je ne parvenais pas à creuser l'écart. Après mûre réflexion, nous avons décidé de laisser quarante secondes d'avance à Latvala pour qu'il choisisse de rester en tête. Dans le même temps, Mikko s'est trompé dans ses calculs et il partira lui aussi devant moi samedi. C'est un pari que d'être à 43 sec de Latvala, mais nous verrons dimanche si nous avons eu tort ou raison !"

Dani Sordo (Citroën WRT, 8e en 1 min 37.3 sec) : "Nous avons pris 30 secondes de pénalité avant même le départ de l'ES1 à cause d'un problème de capteur de turbo. Les deux premières spéciales se sont bien passées, mais nous avons perdu du temps dans l'ES3. Un choc avec une pierre placée sur la trajectoire a arraché le tuyau de la bombonne de l'amortisseur avant-droit, qui s'est vidé de son huile. Grâce au travail des mécaniciens à l'assistance j'ai retrouvé une C4 au top de sa forme. J'ai pu attaquer et signer de bons temps. Ma 8e place provisoire m'assure une bonne position sur la route pour la deuxième journée. Je vais continuer à pousser, car je pense que la 4e place est à notre portée".

Evgeny Novikov (Citroën Junior, 5e à 1 min 04.7 sec) : "Je suis très satisfait de notre journée. La voiture a été parfaite. J'ai juste commis deux petites erreurs et perdu un peu de temps dans la dernière spéciale de la boucle. Nous sommes à notre place. Nous allons adapter les réglages de la voiture à notre position samedi. Les routes seront certainement plus glissantes. La matinée s'annonce difficile. Nous allons essayer de garder notre position et peut-être même progresser au classement".

Conrad Rautenbach (Citroën Junior, 11e à 3 min 11.3 sec) : "Nous sommes partis en tête-à-queue dans le dernier chrono. Le moteur a calé et il nous a fallu quelques secondes pour repartir. La voiture est performante, le reste de la journée s'est bien passé. Samedi, nous allons essayer de continuer sur un bon rythme dans des spéciales un peu plus cassantes".

Benoit Nogier (Citroën Junior, team-manager) : "A priori, alors que nous attendons le retour de la Citroën C4 WRC de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, le problème dont ils ont été victimes est une conséquence d'une défaillance technique et non d'une erreur de pilotage. Selon notre premier bilan, ils devraient pouvoir repartir samedi grâce au superallye. Sébastien avait fait une très belle journée à l'image d’Evgeny [Novikov], qui termine à une excellente 5e position. Il est à sa place, compte-tenu de son potentiel et de sa position de départ ce matin. Il a pu s'exprimer pleinement et le résultat est convainquant. Conrad a fait une petite erreur dans la dernière spéciale qui l'empêche de terminer la journée dans le top 10. Nous devons analyser les données pour comprendre pourquoi il perd du temps dans certaines portions alors qu'il est dans le rythme sur d’autres secteurs".

0
0