Citroën Communication

Loeb veut passer la 6e

Loeb veut passer la 6e
Par Citroën Racing

Le 21/05/2009 à 09:30Mis à jour

Disputé en Sardaigne, le rallye d'Italie marquera le cap de la mi-saison pour le championnat du Monde 2009. Invaincus depuis le début de la saison, Sébastien Loeb (Citroën WRT) et Daniel Elena tenteront d'améliorer leur record de victoires consécutives.

Si la légende du Rallye d'Italie s'est bâtie sur les spéciales du Sanremo, l'épreuve a été transférée en Sardaigne depuis 2004. Serpentant dans les forêts et les montagnes de l'île méditerranéenne, les spéciales sur terre sont bien connues des concurrents du Championnat du Monde des Rallyes, qui mènent régulièrement des séances d'essais en Sardaigne. "Si les premières éditions de ce rallye se caractérisaient par un tracé très sinueux, les organisateurs ont travaillé dans le bon sens au fil des années", explique Sébastien Loeb. "Les spéciales sont désormais assez rapides et techniquement intéressantes. Comme il y a de nombreuses pierres sur le bord des chemins, il faut se montrer très précis dans son pilotage."

Vainqueurs de l'épreuve en 2005, 2006 et 2008, Sébastien Loeb et Daniel Elena partent évidemment avec la faveur des pronostics. Invaincus depuis le Rallye de Grande-Bretagne 2008, les quintuples Champions du Monde ont égalé en Argentine leur record de six victoires consécutives, établi une première fois entre les Rallyes de Nouvelle-Zélande et d'Argentine 2005. Une nouvelle victoire leur permettrait donc d'améliorer ce formidable record ! "A chaque départ, ma motivation pour gagner est aussi forte. Je n'ai pas besoin de me poser la moindre question à ce sujet" , prévient Sébastien Loeb. "Comme je n'aime pas perdre, on peut dire que je suis plutôt heureux en ce moment ! Chaque victoire supplémentaire rend ce début de saison un peu plus exceptionnel."

Qui pour balayer la route ?

Désormais deuxièmes du Championnat du Monde, Dani Sordo et Marc Marti vont prendre le départ du Rallye de Sardaigne avec une position à défendre face à Mikko Hirvonen. "Ce rallye sera un véritable test pour moi, car ma 5e place de l'an passé n'avait pas été très enthousiasmante", reconnaît l'Espagnol. "Cette saison est particulière, car je sens que je progresse sur tous les terrains. S'il en est de même sur ce rallye, je me sens capable de rivaliser avec Mikko. Le fait d'être deuxième du Championnat ne change pas grand-chose à mon approche, mais il est certain que je vais tout faire pour conserver cette position !"

Comme sur tous les rallyes sur terre, le balayage de la route jouera un grand rôle dans le déroulement de la course. "C'est peut être même le rallye où ce paramètre aura le plus d'importance" , explique Sébastien Loeb. "Le sol est très dur, mais il est recouvert d'une bonne couche de sable. Entre le premier et le dixième sur la route, les écarts sont énormes. Il faut donc s'attendre à une première journée un peu folle au niveau du classement. Quoi qu'il en soit, nous restons confiants dans nos capacités…"

0
0