Ford WRT

Les cinq spéciales-clé

Les cinq spéciales-clé
Par Eurosport

Le 08/05/2011 à 15:25Mis à jour Le 08/05/2011 à 15:31

Retour sur les moments importants de la 5e manche du Mondial, remportée par Sébastien Loeb (Citroën WRT), dimanche en Italie.

Etape 1 - ES1 : Latvala sort d'entrée

Deuxième du Rallye de Jordanie pour 0.2 sec, Jari-Matti Latvala (Ford WRT) a soif de revanche en arrivant en Italie. Malheureusement pour lui, une mauvaise lecture de note de son copilote le fait partir en tonneau d'entrée. De retour en spéciale, il est obligé de renoncer dans la suivante à cause d'un problème de suspension. Le Finlandais repart samedi en SupeRally et aligne les scratches tout le reste du week-end, regrettant à plusieurs reprises son erreur initiale. Petite consolation pour le Finlandais : les deux points récoltés dans la Power Stage. La première spéciale marque également le retour de Mini. Kris Meeke signe le 7e chrono pour les débuts de la John Cooper Works WRC.

Etape 1 - ES4 : Loeb prend la tête

Un peu en retrait dans la première spéciale, Sébastien Loeb s'accoutume rapidement de sa position de tête de signe coup sur coup deux scratches (ES3 et ES4). A l'issue d'Alta Marmilla 1 (ES4), l'Alsacien s'immisce à la première place, une position qu'il ne quittera plus jusqu'à l'arrivée. Dans la foulée, il réalise encore deux meilleurs temps dans l'ES7 et l'ES8, concluant l'étape 1 avec plus de trente secondes d'avance sur son dauphin. C'est au cours de cette première journée que l'Alsacien s'est construit son avance lui permettant de gérer plus facilement la suite du rallye.

Etape 1 - ES7 : Hirvonen crève et perd 50 secondes

En bagarre avec Sébastien Loeb pour la tête, Mikko Hirvonen (Ford WRT) crève et perd d'un coup tout espoir de victoire. Le Finlandais se retrouve relégué à 56 secondes et chute à la 4e place. Un vrai coup dur pour 'Hirvo' qui ne connaitra pas d'autres problèmes de tout le rallye et qui conclura à 11 secondes du vainqueur.

Etape 2 - ES10 : Resserrement pour la 2e place

Solidement accroché à la deuxième place, Petter Solberg (Citroën Solberg) est à son tour victime d'une crevaison. Une mésaventure qui relègue le Norvégien à 37 secondes de Loeb. Mais permet surtout à ses adversaires, Mikko Hirvonen et Sébastien Ogier (Citroën WRT), de revenir à moins de deux secondes. Un resserrement qui va préfigurer de la bataille acharnée que les trois hommes vont se livrer jusqu'à l'arrivée.

Etape 3 - ES17 : Ogier lâche prise

Sébastien Ogier perd tout espoir de podium dans l'avant-dernière spéciale du rallye. Le Français heurte une pierre et casse sa suspension arrière. Relégué à plus d'une minute du podium, il ne peut plus viser la boite à la régulière, laissant Mikko Hirvonen et Petter Solberg s'expliquer pour les places d'honneur. D'autant que le Norvégien revient à 1.3 sec du Finlandais. Enfin le croit-on jusqu'à ce que les commissaires réparent une erreur de chronométrage intervenue dans l'ES10 aux dépens d'Hirvonen. Du coup, le pilote Ford voit son temps abaisser ce qui lui permet de reprendre un peu d'air au général, 5.8 sec exactement. Un écart suffisant pour conserver sa place de dauphin jusqu'au bout.

0
0