Citroën Communication

Etape 2 : déclarations

Etape 2 : déclarations
Par Eurosport

Le 10/07/2010 à 18:44Mis à jour Le 11/07/2010 à 09:06

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de l'Etape 2 du Rallye de Bulgarie, samedi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader) : "Ce n'était pas évident car il y avait beaucoup de brouillard (ES5). Je suis content d'être à l'arrivée de cette spéciale ! Le choix des pneumatiques n'était pas évident. Au moment où nous devions monter les roues sur la voiture, nous savions que la 2e et la 3e spéciales (ES5 et ES6) étaient humides. Grâce aux informations de Météo France, nous avons appris qu'il allait également pleuvoir dans la première spéciale et nous avons définitivement basculé sur le choix des pneus tendres. Nous savions que les pneus tendres n'étaient pas forcément la meilleure option (pour la seconde boucle), mais notre avance nous permettait de choisir la sécurité au vu des risques d'orage. Globalement nous n'avons pas perdu beaucoup de temps. J'ai ajusté mon style de pilotage, car les pneus tendres surchauffés ont tendance à rendre la voiture moins précise. Il suffit de trouver le bon rythme en anticipant un peu plus. Il faudra terminer le travail dimanche pour aller chercher la victoire."

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e) : "C'est agréable, mais je ne pensais pas forcément être le plus rapide (ES6) : je n'ai pas l'impression d'avoir attaqué à fond ! La voiture est facile à piloter et cela m'aide à aller vite sans en rajouter (…) Ma C4 se comportait bien, mais le surpoids de la deuxième roue de secours a dégradé son efficacité (dans la seconde boucle) Nous avions fait ce choix car il était fort possible qu'un orage détrempe la dernière spéciale. Nous avons réussi à conserver la 2e place, mais il faudra encore se battre dimanche pour terminer le rallye devant Petter [Solberg]."

Sébastien Ogier (Citroën Junior, 4e) : "Nous avons fait un meilleur choix de pneus que nos rivaux. Dès les premiers partiels, nous avons adapté notre rythme pour ne pas prendre trop de risques tout en nous assurant de reprendre rapidement la quatrième position aux pilotes Ford. (Après l'ES5) Il n'y avait plus grand-chose à gagner au classement. Nous nous sommes donc concentrés sur notre propre course en essayant de nous servir de ces kilomètres pour progresser au maximum. Et l'objectif sera le même dimanche."

Kimi Räikkönen (Citroën Junior, 14e) : "Toute l'équipe a fait un super travail. Ce matin, j'ai retrouvé une Citroën C4 WRC comme neuve et nous avons pu rouler tout à fait normalement pour aligner, encore et encore, les kilomètres dont nous avons besoin pour progresser. Dans les deux dernières spéciales, j'ai attaqué davantage avec des pneus tendres. Dimanche, nous allons essayer d'entrer dans le top 10 même si je crains que nous soyons un peu loin. Ce sera intéressant !"

0
0