Citroën Communication

Loeb se met en quatre

Loeb se met en quatre
Par AFP

Le 10/07/2010 à 08:39Mis à jour Le 10/07/2010 à 08:48

Sur le bitume bulgare, Sébastien Loeb a dominé vendredi l'armada des Citroën C4, passée de cinq à trois en tête de l'épreuve suite aux sorties de route de Sébastien Ogier et Kimi Räikkönen. Les Ford Focus officielles de Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala sont rentrées 4e et 5e.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a réalisé un sans-faute pour remporter les quatre spéciales de la première journée du rallye de Bulgarie, vendredi, reléguant son coéquipier Dani Sordo à près d'une demi-minute. "Pour l'instant, c'est idéal. J'ai sorti la grosse attaque car j'étais bien dans la voiture. Je me suis lâché mais il vrai qu'il n'y a pas beaucoup de marge de progression", a commenté le sextuple champion du monde français en conclusion d'une journée bien remplie.

Dès les premiers hectomètres de l'ES1, Batak Lake 1, la plus longue du rallye (31,77 km), le Français "donnait tout d'entrée", selon son expression et "collait" au final une petite dizaine de secondes à Sordo et Ogier (Citroën Junior), pourtant moins expérimentés sur ce type de terrain. Cinq Citroën pavoisaient aux cinq premières places devant la première Ford WRT pilotée par Mikko Hirvonen. "Si j'attaque plus, je sors plus large et je perds encore plus de temps", devait déclarer le pilote finlandais. L'ES2, Belmeken Lake 2, un peu plus courte, permettait à Loeb d'accentuer de 10 secondes son avance sur Sordo, qui se voyait même dépasser par Petter Solberg et Ogier décidément en état de grâce après sa première victoire en WRC au Portugal il y a un mois. Hirvonen, toujours premier des Ford, s'attardait cette fois de 23,6 secondes.

Aux termes de cette matinée, qui s'était déroulée sous un ciel plombé, les cinq Citroën étaient toujours aux cinq premières places grâce également à une belle performance de Kimi Räikkönen (Citroën Junior), très à l'aise sur l'asphalte comme peut l'être un ancien champion du monde de Formule 1. Et pourtant, alors qu'il occupait la 4e place, peu avant le 20e km de l'ES4, l'ex pilote Ferrari partait dans les décors, inquiétant même le public en ne sortant pas très rapidement de sa voiture. Indemne, comme son co-pilote Kaj Lindstrom, il pourrait reprendre la course samedi, mais avec une grosse pénalité.

Le Junior Team dans l'herbe

La chance n'était pas du coté du Citroën Junior team vendredi après-midi, puisque, juste avant la sortie de route de Räikkönen, dans l'ES3, Sébastien Ogier avait envoyé sa C4 dans un fossé. "J'ai fait une erreur de concentration", a-t-il expliqué après avoir vu toutes ses chances de victoire s'envoler. "J'ai mal compris une note transmise par mon coéquipier, Julien Ingrassia, et je suis entré dans un virage en 5e vitesse au lieu d'être en 3e ! J'ai freiné tant que j'ai pu mais j'ai sous-viré puis tiré tout droit avant de finir dans une espèce de fossé", a-t-il ajouté. "On a perdu une minute pour repartir! C'est une erreur bête. Les objectifs ne sont plus les mêmes. Il s'agit maintenant de passer les deux Ford qui sont devant nous", a expliqué Ogier qui a reculé à la sixième place du classement général. Pour une vingtaine de secondes, le Français est précédé des deux Finlandais, Latvala et Hirvonen. "Je n'étais pas confiant dans mes notes vendredi matin", a précisé Hirvonen. Quelques fois on était trop lent et quelques fois trop rapide. Nous avons néanmoins remarqué que les sections glissantes nous réussissaient mieux que les portions sèches. Alors, s'il pleut au cours des deux prochains jours..."

Quant à Petter Solberg (Citroën Solberg), il fait bon ménage avec son nouveau coéquipier, le Nord-Irlandais Chris Patterson, qui remplace Phil Mills avec qui il a partagé 152 rallyes. "Il y a quelques réglages à affiner avec lui mais cela s'arrange au fil des kilomètres", a déclaré hilare l'ancien champion du monde norvégien installé à la troisième place.

0
0