Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 15/03/2009 à 11:45Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'arrivée du Rallye de Chypre, dimanche.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, vainqueur) : "50 victoires, c'est incroyable. Je me rappelle avoir battu le record de victoire de Carlos [Sainz] et Colin [McRae] et ça me parait loin. 50, c'est un nombre sympa. Je suis absolument ravi. Mais je ne vais pas m'arrêter là ! La prochaine, la numéro 51, est importante pour Daniel [Elena], qui boit beaucoup de Pastis (rires)".

Daniel Elena (Citroën C4 WRT, copilote - vainqueur) : "C'est vraiment sympa. Maintenant, la chose la plus importante est d'essayer de gagner les 12 rallye cette année !"

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 4e) : "Je préférais finir 4e et marquer des points Pilotes et Constructeurs plutôt que prendre des risques et finir sans rien. Maintenant, je suis content pour Citroën. Cela a été un bon week-end".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "L'équipe dans son ensemble a réalisé une course parfaite. Sébastien a fait une course extraordinaire, sur tous les plans. Avec la maîtrise qu'on lui connaît, il a abordé chaque spéciale avec la victoire comme objectif ultime. Le tout en préservant la mécanique, mise à rude épreuve sur ce terrain. Dani n'est certes pas sur le podium, mais je lui avais demandé d'être à l'arrivée pour nous apporter des points Constructeurs. Le fait que Petter Solberg (Citroën Xsara)soit devant lui ne change rien à l'affaire. Ce qui compte, ce sont les 16 points d'avance que nous avons ce soir. Après trois rallyes, c'est un bilan qui ne peut que me combler".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 2e) : "Si ça continue comme ça, j'aurai bientôt 50 deuxièmes places à mon palmarès. On a perdu le rallye vendredi, je ne pilotais pas bien et nous avons fait beaucoup de petites erreurs stupides, nos pneus ne fonctionnaient pas bien sur l'asphalte, nous étions un peu perdus. C'était beaucoup mieux samedi et dimanche, et finalement ce n'est pas un désastre du tout. On n'a perdu que deux points sur Seb et on a été très rapides sur la terre pendant deux jours, donc ça va. Le rallye mixte, ce n'était pas une mauvaise idée, et d'ailleurs le deuxième passage faisait plus penser à de la terre, car la route était très sale. Je suis content que tout cet asphalte soit derrière moi et je suis sûr que Seb n'aura pas une minute d'avance le vendredi soir au Portugal. Ce sera très sympa de voir Marcus (Grönholm) revenir au Portugal, et même s'il n'a pas piloté depuis longtemps, il pourrait y avoir une belle bagarre. Je me débrouille tout seul, je n'ai pas besoin de préparateur mental, et je crois dans ce que je fais. Pour battre Sébastien, qui est le meilleur pilote de l'histoire, je sais que c'est très difficile, mais que c'est possible. Je continue à apprendre, à chaque rallye".

Jarmo Lehtinen (Ford Focus WRT, copilote - 2e) : "Je suis déçu parce qu'on était venus ici pour gagner. C'est le rallye le plus dur pour les copilotes, parce qu'il y a tellement de virages, ça fait plus de 350 pages de notes et j'ai dû en réécrire 230 pages après les reconnaissances, tellement les conditions étaient délicates. C'était dur de rester concentré pendant si longtemps".

Jari-Matti Latvala (Ford Focus WRT, 12e) : "J'ai été content de ma vitesse ce week-end mais je suis déçu d'avoir commis une erreur samedi (ndlr : sortie de route, ES8) C'était ma première fois ici et je suis heureux d'en repartir avec l'expérience de ces spéciales. C'était plus difficile que je ne m'étais imaginé car les routes changent tellement de caractéristiques. En même temps, elles n'étaient pas aussi rudes que je pensais. C'est une nouvelle leçon pour moi et je veux concrétiser de solides résultats dans les prochains rallyes sur une surface comme celle-là".

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Je veux féliciter Sébastien Loeb pour cette 50e victoire en WRC, mais j'ai reçu l'assurance de Mikko et de Jari-Matti qu'il n'atteindra pas la prochaine grande marque de si tôt ! Mikko a fait un boulot fantastique. Alors que le problème de Jari-Matti's samedi a été décevant, il est revenu pour signer des temps compétitifs et marquer es points Constructeurs".

Mark Deans (Ford Europe Motorsport, directeur) : "Il faut saluer l'initiative des organisateurs d'avoir mélangé les surfaces (asphalte vendredi, terre samedi et dimanche) sur ce rallye. Cela a apporté au WRC quelque chose que nous n'avions plus vu depuis des années (1996) et la décision d'utiliser des pneus 'terre' a ajouté de l'intrigue. Le rallye a nécessité une vraie endurance de la part des hommes et des machines, avec les 40 kilomètres chronos du jour qui ont demandé 53 pages de notes. Ça donne une bonne idée du challenge".

Petter Solberg (Citroën Xsara Solberg, 3e) : "Tous les mécaniciens de l'équipe - tous ! - ont fait un boulot incroyable. Nous n'avons que onze personnes dans l'équipe et elles ont bossé incroyablement dur pour nous mener là. Le déroulement de cet rallye a été aussi stressant que celui en Norvège. Je sais que c'est une vieille voiture, et peut-être que Citroën voulait finir devant, mais ils doivent être fiers den ce que la Xsara est encore capable de faire".

Matthew Wilson (Ford Focus Stobart, 5e) : "Le départ a été rude, vendredi. Mais quel week-end ! Je suis comblé par ce résultat".

Conrad Rautenbach (Citroën Junior, 6e) : "6e, c'est fou. Plus tôt dans la journée, nous avons perdu Novikov et puis Ogier. Ce fut un week-end vraiment dur. Malheureusement, nos coéquipiers sont sortis mais que peut-on y faire ?"

Benoit Nogier (Citroën Junior, team manager) : "Ne voir qu'une seule voiture à l'arrivée est une déception. Nos équipages ont réalisé des chronos encourageants tout au long du week-end. Evgeny [Novikov] est parti sur un bon rythme ce matin mais il est sorti de la route dans la première spéciale sans pouvoir repartir. Sébastien [Ogier] avait pris le meilleur sur Matthew Wilson. Il n'a manqué que quelques centaines de mètres pour achever une très belle prestation. Conrad [Rautenbach] a été constant tout le week-end et permet à l'équipe de marquer de gros points. Le prochain rallye, au Portugal, devrait être un peu plus facile à aborder pour des pilotes encore en plein apprentissage".

Federico Villagra (Ford Focus Munchi's, 7e) : "La météo a rendu l'épreuve très difficile mais nous sommes très contents de finir dans les points".

Khalid Al Qassimi (Ford Focus WRT, 8e) : "C'est un bon résultat considérant que nous n'avions pas de frein à main hier et aujourd'hui. C'est comme demander à quelqu'un de pêcher sans filet !"

0
0