From Official Website

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 03/08/2007 à 18:00Mis à jour

Impressions recueillies au cours de l'étape 1 du Rallye de Finlande, vendredi.

Marcus Grönholm (Ford WRT, leader) : "Cela était incroyablement rapide et les écarts étaient très serrés. Je m'attendais à une première étape difficile du fait que j'étais le premier à m'élancer sur la route. Je ne me trompais pas. Nous avons accompli un pas en avant avec notre nouvelle voiture et nous contraignons Loeb à attaquer fort. J'ai à peu près deux fois plus d'avance sur Sébastien que j'en avais dans ce même rallye et au même stade de la course, l'an dernier."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 2e) : "J'ai intensément vécu et apprécié chaque minute de cette première journée. Nos temps intermédiaires étaient pratiquement identiques à ceux de Marcus [Grönholm]. La nouvelle Focus RS est plus facile à conduire. J'ai un bon feeling à son volant. Le plus gros progrès que j'ai noté est l'amélioration du grip et son comportement sur le sommet des bosses. Je progresse en confiance."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 3e) : "Tout au long de la journée, nous nous sommes battus pour éviter que nos adversaires ne s'échappent. Si nous avons réussi à limiter les dégâts, nous comptons malgré tout du retard. Je pense avoir roulé vite mais, peut-être que lors du deuxième passage dans les spéciales déjà disputées dans la matinée, je n'étais pas complètement à l'aise à cause d'un terrain assez dégradé. J'ai également commis une petite faute dans l'ES4 en calant dans une épingle. Le rallye est loin d'être terminé. Même si je n'ai rien à reprocher au comportement de ma Citroën C4, nous allons encore travailler pour essayer d'affiner ses réglages. Les concurrents qui nous suivent ne sont pas loin et je ne peux pas baisser de rythme. Nous allons donc continuer à attaquer ce qui nous permettra aussi de maintenir la pression sur ceux qui nous devancent. Beaucoup de choses peuvent encore se produire. Il y a plus de 180 kilomètres de spéciales samedi et j'ai appris récemment à mes dépends que tout peut changer très vite en rallye."

Dani Sordo (Citroën WRT, 6e) : "Pour Marc Martí et moi, il n'est pas question de prendre des risques. Notre but est de parvenir à terminer la course tout en essayant de ramener des points Constructeurs à Citroën. Notre e6 place est encourageante. Mes notes s'avèrent bien ajustées, je prends du plaisir avec la C4 dont j'ai peu à peu affiné les réglages avec l'équipe technique, je m'applique à ne pas trop glisser, j'enregistre des informations pour les prochaines courses sur terre&hellipMême si occuper une 6e place ne me ravit pas, je suis satisfait de notre journée."

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Certes, nous avons connu des reprises plus 'glorieuses'. Nous n'avons pas vécu une très bonne première étape. A nous d'essayer de faire en sorte que la prochaine soit meilleure. Dani et Marc respectent le tableau de marche défini. De leur côté, Sébastien et Daniel ne sont pas dans une position facile, partagés entre l'envie d'essayer d'aller chercher les leaders et la crainte de commettre une faute qui serait lourde de conséquence. Je suis persuadé que cela a influencé leurs performances aujourd'hui."

0
0