Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 01/08/2008 à 19:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye de Finlande, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, leader) : "Pour une étape de rentrée, nous sommes gâtés. Le réveil a d'ailleurs été difficile ! Heureusement, cela ne s'est pas trop vu dans les spéciales… Lors du premier tour, le comportement parfait de notre C4 WRC nous a encouragé à attaquer fort. Nous sommes souvent à la limite. C'est la seule manière pour faire la différence ! Plus humide, l'après-midi s'est révélé délicat à gérer avec des portions creusées et d'autres ou l'adhérence avait changé. Nous nous sommes méfiés…tout en roulant encore très fort ! C'est la difficulté de cette épreuve. Il faut trouver le bon compromis. Même si les spéciales de samedi sont plus étroites avec du gravier et qu'il y a de nombreux kilomètres à découvrir, nous n'avons pas voulu terminer 2e ce soir… on s'était donné trop de mal pour creuser cet écart ! Nous verrons si c'était la bonne tactique".

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 5e) : "La cadence est bien plus élevée ici (ndlr : qu'au OK-Auto-Rally, qu'il a remporté cet été en préparation au Rallye de Finlande). Cependant, ces kilomètres supplémentaires parcourus sur ce terrain si spécifiques se sont révélés utiles. Après quelques virages seulement, j'ai trouvé un rythme me permettant de rouler vite avec une petite marge. Le retrait de l'un de nos adversaires (Jari-Matti Latvala) a aussi modifié la donne. Nous devons penser au championnat Constructeurs, où il y a une bonne opération à réaliser (…) Je n'étais pas aussi en confiance que ce matin. Il y avait des tronçons très rapides où pour garder le pied enfoncé sur l'accélérateur, il faut être à 100 % dans la voiture. La situation est loin d'être compromise. Nous avons une bonne place pour samedi et nous allons essayer d'en tirer profit".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "A la fin de cette journée, les motifs de satisfaction sont nombreux. Tout d'abord, nos C4 WRC se sont montrées d'une redoutable efficacité. C'est une belle récompense pour l'énorme travail effectué par l'équipe. Sébastien [Loeb] et Daniel [Elebna] en ont apporté une superbe démonstration en signant pratiquement tous les meilleurs temps et en occupant la première place depuis hier. Sur ce terrain difficile, Dani [Sordo] et Marc [Marti] ont montré qu'ils avaient encore progressé. Nos deux équipages sont en bonne position pour nous apporter des points importants. Cependant, rien n'est encore fait. La deuxième étape est très longue et peut réserver beaucoup surprises".

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 2e) : "J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir aujourd'hui. La bataille est à peu près aussi serrée que l'an dernier quand j'étais opposé à mon équipier Marcus Grönholm. L'après-midi s'est particulièrement bien déroulée. J'ai conduit aussi vite que je le pouvais et je n'ai pas commis de faute. Je suis néanmoins un peu frustré de ne pas avoir pu faire encore mieux. Mais je ne voulais pas prendre trop de risques. Compte tenu des résultats enregistrés aujourd'hui, je ne veux pas non plus prendre le risque de changer les réglages de ma voiture. L'étape de demain comporte plusieurs spéciales qui sont nouvelles et beaucoup de choses pourront se produire sur des épreuves que nous ne connaissons pas parfaitement".

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, abandon ES3 - accident) : "J'ai heurté un rocher qui n'était pas mentionné sur mes notes. Après le choc, le comportement de ma voiture est devenu bizarre, je suis sorti de la route et j'ai tapé un arbre".

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Jari-Matti [Latvala] a fait une erreur lourde de conséquences en ne mentionnant pas la présence de la pierre dans ses notes. Son abandon fait peser plus de pression sur les épaules de Mikko [Hirvonen] qui a réalisé une excellente première étape".

Sébastien Ogier (Citroën C2 Junior WRC, 40e) : "Je suis parti jeudi soir pour la super spéciale avec un peu d'appréhension. Je suis hors championnat mais je sais que l'on m'attend au 'tournant'. Je dois donc essayer de réaliser de bonnes performances. Je suis satisfait de mes résultats de vendredi avec la C2-R2 MAX. Les spéciales sont impressionnantes, les jumps encore plus, c'est vraiment un plaisir de conduire ici. Le deuxième passage dans les spéciales de ce matin était assez difficile. La route s'est vraiment creusée et les repères que nous avions pu noter ont également changé. Les nouveaux pneus développés par BFGoodrich pour la C2 R2 se montrent très performants".

0
0