Citroën Communication

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 02/08/2009 à 15:59Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'arrivée du Rallye de Finlande, dimanche.

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, vainqueur) : "Après la dernière spéciale, je tremblais dans la voiture, et sur le parcours routier pour rentrer j'ai commencé à réaliser : c'est fantastique de gagner ici, surtout si on regarde la liste des vainqueurs avec Ari Vatanen, Hannu Mikkola, tous les héros de ma jeunesse. La couronne de Finlande revient à un pilote finlandais (ndlr: après la victoire de Loeb en 2008), donc Marcus (Grönholm, sept fois vainqueur à Jyvaskyla) n'a plus de raison d'avoir honte de nous".

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 2e) : "Mikko [Hirvonen] est chez lui, il a très bien piloté, il était intouchable. Il n'a fait aucune faute. Il faut l'accepter. On aurait préféré gagner, mais quand j'ai eu ma crevaison, samedi, j'avais déjà accumulé trop de retard, c'en était déjà fini de mes chances. On a maintenant trois points de retard sur lui au championnat, à trois rallyes de la fin du Mondial. Ça va être terrible…"

Dani Sordo (Citroën WRT, 4e) : "C'est un peu dommage de ne pas avoir été en mesure de conserver la 3e position, mais je retiendrai les moments où nous pouvions rivaliser avec les pilotes en lice pour la victoire. Plus qu'ailleurs, l'expérience est essentielle sur ce rallye et j'ai senti que j'avais franchi une nouvelle marche cette année".

Olivier Quesnel (Citroën Racing, directeur) : "Des quatre manches restantes, c'est celle que nous redoutions le plus. Nous avons tout simplement été battus par plus fort que nous. Seb [Loeb] et Daniel [Elena] ont pourtant effectué une course parfaite. Grâce à Dani [Sordo], nous ne concédons que trois points au championnat du monde Constructeurs, où notre situation est toujours enviable avec 14 unités d'avance. Je tiens par ailleurs à féliciter Martin Prokop, qui permet à la C2 Super 1600 d'obtenir un second titre consécutif en JWRC".

Sébastien Ogier (Citroën Junior, 6e) : "C'est anecdotique par rapport à la course dans son ensemble (ndlr : la bagarre pour le 5e place perdue pour 0.3 sec contre Matti Rantanen). Je suis très heureux de notre seconde moitié de rallye. Nous avons pris beaucoup de plaisir. Nous nous sommes mis en confiance grâce à une voiture parfaite et de bonnes notes. Nous avons pu augmenter le rythme crescendo. C'est une belle suite à nos précédentes prestations. Maintenant, je suis impatient d'être en Australie !"

Conrad Rautenbach (Citroën Junior, abandon ES22 - sortie de route) : "Ce n'est pas comme ça que nous voulions terminer le rallye. Nous ne prenions pas de risques mais les spéciales sont toujours très difficiles. Nous sommes très déçus".

Benoit Nogier (Citroën Junior, team manager) : "Sébastien [Ogier] a fait une course exceptionnelle. Très peu de pilotes peuvent se vanter d'avoir fait un scratch pour leur première participation à cette épreuve au top niveau (Didier Auriol et Carlos Sainz en 1988). Il a construit ce résultat en haussant le rythme au fil du rallye pour se mettre à la hauteur des meilleurs dès le milieu de la deuxième journée. Depuis trois rallyes, il montre sa capacité à aller chercher de grands résultats. C'est très satisfaisant, surtout au terme de l'épreuve qui est certainement la plus difficile de la saison. Désormais, nous allons nous concentrer sur le Rallye d'Australie où nous engagerons deux voitures pour Conrad Rautenbach et Sébastien Ogier".

0
0