Citroën Communication

Loeb : le chef d'oeuvre

Loeb : le chef d'oeuvre
Par AFP

Le 30/07/2011 à 23:18Mis à jour Le 30/07/2011 à 23:22

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a signé samedi son deuxième succès en terre finlandaise après trois jours de corvée de balayage et d'une bagarre acharnée avec son coéquipier, Sébastien Ogier (Citroën WRT). Après une crevaison, ce dernier a laissé la 2e place finale à Jari-Matti Latvala (Ford WRT).

Sébastien Loeb (Citroën WRT), en s'offrant un deuxième succès au Rallye de Finlande samedi a remporté "l'une des plus belles victoires de sa carrière", peut-être parce que les éléments semblaient jouer en sa défaveur depuis le début. En tête du classement mondial provisoire, et, règlement oblige, forcé à ce titre d'ouvrir la route à chaque nouveau rallye du calendrier, le pilote français a paru une nouvelle fois excédé de voir ses principaux adversaires se caler derrière lui en fin de journée afin de le laisser "balayer" les routes en terre qui serpentent entre les sapins. Sur cette épreuve qui, affirme-t-il, n'est "pas son rallye fétiche", Loeb a fait preuve d'une grande maîtrise, prenant les opérations en main dès l'ES2 et ne lâchant pratiquement plus le commandement jusqu'à l'arrivée. Sa démonstration lors de l'ES12, une spéciale d'une vingtaine de kilomètres qui a été menée de "manière parfaite", selon son coéquipier Daniel Elena, lui aura pratiquement assuré la victoire.

Seul Sébastien Ogier (Citroën WRT), qui était venu en Finlande avec de grandes ambitions, est parvenu à occuper la place de leader pendant deux spéciales. Un mauvais choix tactique - la plupart des pilotes, Loeb y compris, imaginaient que les routes seraient sèches et poussiéreuses samedi - lui a fait perdre inutilement 12 secondes vendredi, sacrifice qu'il croyait nécessaire afin d'éviter de partir le premier samedi matin.

Hirvonen déchaîné

Une crevaison, dans l'ES17, mettait un terme définitif aux espoirs du Français tandis que Jari-Matti Latvala (Ford WRT), qui fondait sur lui à toute vitesse, mettait du baume au coeur aux supporters finlandais, frustrés par les nouvelles déconvenues de Mikko Hirvonen (Ford WRT). Celui-ci, déjà victime d'une violente sortie de route qui s'était soldée par une série interminable de tonneaux lors de l'ES4 l'an passé, a cette fois connu un étouffement de son moteur alors qu'il abordait une courbe à fond de cinquième lors de la première spéciale. Elargissant de ce fait sa trajectoire, le vainqueur 2008, tapait fort contre un arbre et cassait sa suspension et son différentiel arrière. Au prix d'une remontée époustouflante - il remportera 13 des 22 spéciales - le Finlandais finira 4e du rallye et sauvera sa place de dauphin au championnat du monde.

Loeb qui n'avait comme objectif, avant le départ, de ne pas perdre trop de points, voit sa position confortée. Au classement provisoire, il possède dorénavant 27 points d'avance sur Hirvonen et 31 sur Ogier. "Le champion est toujours le champion", lui lancera Latvala en venant le féliciter à sa descente de voiture.

0
0