Citroën Communication

Hirvonen : "C'est à fond tout le temps"

Hirvonen : "C'est à fond tout le temps"
Par Citroën Racing

Le 31/07/2012 à 18:36Mis à jour Le 31/07/2012 à 18:41

"Je veux vraiment cette victoire !", clame Mikko Hirvonen, favori N.1 chez lui et en quête d'un premier succès chez Citroën WRT.

Devez-vous gérer une pression particulière à l'approche du rallye de Finlande ? Que représente cet événement dans votre pays ?

Mikko Hirvonen : Il est clair que je ressentais un peu plus de pression en 2010 et 2011. Mais à chaque fois, le rallye ne s'est pas bien déroulé pour moi. Cette année, je ne suis pas dans le même état d'esprit. Je suis confiant, car je sais que la Citroën DS3 WRC sera redoutable sur cette

surface. J'ai hâte de m'élancer dans la première spéciale. C'est vrai que la ville de Jyväskylä se transforme quelque peu à l'approche de l'événement. Le rallye est au coeur de toutes les discussions et les gens se préparent vraiment pour cela, en organisant leurs déplacements sur les spéciales en famille ou entre amis. Plus on se rapproche du départ et plus l'effervescence devient palpable. Dans les journaux locaux, des pronostics plus ou moins farfelus surgissent : qui fera le premier temps scratch, qui sortira de la route en premier… C'est vraiment un des événements majeurs dans notre pays, car les Finlandais aiment profondément le rallye.

Que pensez-vous du parcours 2012 ? On vous imagine heureux du retour de la spéciale d'Ouninpohja…

M.H. : Le retour d'anciennes spéciales est un très bon point. Il y aura également des secteurs totalement inédits, comme la spéciale de Mynnilä, qui nous offriront de nouvelles sensations. Bien sûr, je suis très heureux de retrouver Ouninpohja. C'est une spéciale incroyable, une des deux ou trois plus belles du monde. C'est aussi la plus difficile, car on frôle la sortie de route à chaque virage et à chaque "jump" ! C'est à fond tout le temps et ce que nous ressentons au volant est indescriptible. Le bonheur se prolonge encore après le point stop, quand on repense à ce qu'on vient de faire.

Sébastien Loeb a remporté deux fois ce rallye, tandis que vous ne comptez qu'un succès. Comptez-vous laver l'affront ?

M.H. : Ce qui est certain, c'est que je vais aborder la course différemment des deux dernières années. Je vais être un peu plus prudent au début. Je ne veux pas ruiner mes chances dès le jeudi après-midi. Attention toutefois, on peut ne pas se permettre de perdre trop de temps car les écarts sont ensuite très difficiles à combler. Au bout du compte, oui, je souhaite rétablir l'équilibre entre Seb et moi. Je veux vraiment cette victoire !

0
0