Fréquelin: "Le même objectif"

Fréquelin: "Le même objectif"
Par Eurosport

Le 10/10/2007 à 10:50Mis à jour

Guy Fréquelin, la patron de Citroën Sport, n'a qu'un seul objectif: remporter le rallye de France. Le titre mondial pilotes est à ce prix. Mais le Tour de Corse est un rallye piégeux, qui ne pardonne aucune faute.

En Espagne, le résultat n'a sans doute pas été aussi "facile" que ce que le doublé des Citroën C4 WRC peut le laisser paraître ?

Guy Fréquelin: "Effectivement ! Bien que disputé sous le soleil, le début de première étape n'a pas été simple avec des conditions de routes délicates où la chaussée était mouillée, mais pas suffisamment pour imposer l'utilisation de "gommes pluies". L'adhérence était donc précaire. Avec une alternance de parties sèches et d'autres humides, la deuxième boucle était encore piégeuse et la situation s'est davantage compliquée ensuite avec l'ES5 sur le sec et l'ES6 sous la pluie ! Grâce à une bonne tactique au niveau de nos choix de pneumatiques, les deux équipages ont créé une grande différence dans cette dernière épreuve chronométrée. A partir de là, les deux étapes restantes ont peut-être paru plus 'faciles'. Pourtant, Seb et Dani n'ont pas pu se relâcher et ont dû conserver un rythme élevé."

Après le Rallye d'Espagne, le Tour de Corse se présente. Encore un terrain où Citroën a une réputation à défendre ?

G. F. : "Lors des trois courses disputées cette année sur asphalte, nous en avons remporté trois avec deux doublés à la clé, au Monte-Carlo et en Espagne. Au cours du Catalunya, nous avons confirmé que notre Citroën C4 WRC possède un potentiel très intéressant et nous permet d'être de très sérieux candidats à la victoire. J'espère qu'il en sera de même lors de ce Tour de Corse où nos voitures, la Xsara Kit-Car d'abord, puis la Xsara WRC se sont toujours montrées à leur avantage. D'après ce qu'a démontré la C4 auparavant, mais aussi en Corse lors de nos essais préparatifs, nous espérons nous battre pour un nouveau succès."

Ces deux épreuves sont sur le goudron, mais possèdent des particularités distinctes ? L'objectif, sera-t-il le même ?

G. F. : "En ce qui concerne l'objectif, il ne peut pas être différent de celui que nous venons d'atteindre à Salou. Pour que Sébastien Loeb et Daniel Elena conservent des chances d'être Champions du Monde, ils doivent essayer de s'imposer et Dani Sordo et Marc Martí doivent tenter de s'intercaler entre Seb et Marcus Grönholm. En ce qui concerne le terrain, les travaux effectués sur les routes espagnoles et l'introduction de l'épreuve chronométrée du Coll del Grau (ES8/12 26 km) ont renforcé les oppositions qui existaient déjà entre ces deux manches. Si le Catalunya s'approche du circuit, le Tour de Corse reste plus bosselé et plus sinueux."

0
0