Loeb : "Mon meilleur souvenir "

Loeb : "Mon meilleur souvenir "
Par AFP

Le 11/10/2007 à 19:00Mis à jour

Sébastien Loeb, vise un triplé au Tour de Corse/Rallye de France, dans un rallye qu'il a "mis longtemps à gagner" mais où il a eu le plaisir de devenir champion du monde, en 2004. "Son meilleur souvenir en rallye".

Que vous inspire ce retour en Corse, en tant que favori ?

Quel est votre objectif ici ce week-end ?

S.L. : L'idéal, ce serait de faire la même opération qu'en Espagne, et d'être à deux points de Marcus après la Corse. C'est un rallye où j'ai toujours été bien, j'ai toujours été mieux que Marcus ici, et j'espère que ce sera la même chose, même avec les nouvelles spéciales. Pour prendre un maximum de points à Marcus, il faut gagner. Et espérer qu'un autre pilote va s'intercaler. Je pense que François Duval sera mieux ici qu'en Catalogne. C'est plus son style de terrain et ça devrait mieux lui convenir qu'à Marcus.

L'édition 2007 sera-t-elle plus difficile, avec plus de la moitié de nouvelles spéciales ?

S.L. : Ca rend les choses plus difficiles pour tout le monde. Ca fait aussi qu'il y a plus de risques, car on connaît moins le terrain, donc c'est plus piégeux. Il y en a une que j'avais faite en 1999, mais je ne m'en souviens pas du tout, donc ça ne me sert à rien. En général, Marcus Grönholm est bien aussi sur les nouvelles spéciales.

Grönholm a dit qu'il préférait la Corse à la Catalogne, info ou intox ?

Après la retraite de Grönholm, risquez-vous de perdre votre motivation ?

S.L. : De la relève en Mondial, qui soit au même niveau, il n'y en a pas énormément derrière Marcus et moi. Il y a Sordo, sur l'asphalte il est là, et sur la terre il ne lui reste pas grand chose à faire pour progresser. Il y a aussi Hirvonen, Atkinson, et Latvala qui évolue bien.

Voyez-vous arriver une relève française ?

S.L. : En France, il n'y a plus de formule de promotion et c'est dommage. Pour un Français qui veut y arriver, trouver de l'argent n'est pas facile. Même moi, avec mon nom et mes sponsors, je ne pourrais pas le faire, alors un jeune qui n'est pas connu, comment est-ce qu'il pourrait y arriver ?

La série IRC est-elle une alternative intéressante ?

S.L. : C'est difficile à dire. Ce qui est dommage en IRC, c'est que les voitures n'avancent pas, mais s'il y avait plus de chevaux dedans, pour que ça reste spectaculaire, ce serait pas mal. Le fait de réduire les budgets, c'est bien aussi, car ça permet à plus de pilotes de venir en rallyes, car le WRC reste cher.

0
0