Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 10/10/2008 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye de France, vendredi à Ajaccio.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 1er après l'étape 1) : "Nos trois premières spéciales se sont bien déroulées. Il m'a fallu quelques kilomètres pour trouver le pilotage et le rythme adaptés au terrain corse, différent de celui de la Catalogne. J'ai ensuite attaqué très fort pour essayer de creuser des écarts. Le feeling avec la C4 était excellent, avec juste un léger sous-virage dans les longues courbes que l'équipe technique est en train d'essayer de gommer. Sur ces routes sèches, les pneus Pirelli Pzéro Hard que nous avons choisis se sont bien comportés. Nous avons ensuite abordé la deuxième boucle avec 14,4 s d'avance La chaussée était plus sale. Au-delà de ces meilleurs temps, ce qui est intéressant c'est que notre avance a plus que doublé. Nous possédons maintenant un peu plus de 32 secondes sur le deuxième. Ce n'est pas encore suffisant pour commencer à gérer, mais cela va nous permettre d'aborder la deuxième étape dans de bonnes conditions. Le bilan de notre vendredi est excellent. Notre C4 s'est superbement comportée, nous n'avons pas commis de faute… On aborde tout de même la suite avec prudence."

Dani Sordo (Citroën WRT, 56e - sortie de piste dans l'ES3) : "Je suis rentré prudemment dans le rallye, prenant mes marques dans l'ES1. Dans la suivante, j'exploitais déjà beaucoup mieux le potentiel de notre C4. Pour réussir à reprendre la deuxième marche du podium, nous avons dû rouler très fort. Au départ de l'ES3, 800 mètres après le départ, dans une étroite descente rapide, il y avait une petite bosse au freinage qui a légèrement délesté la voiture. J'ai freiné aussi fort que j'ai pu, sans bloquer les roues, pour négocier le virage. L'arrière gauche de la C4 a heurté le talus ce qui a renvoyé l'avant contre une pierre. Le choc a été violent. Roue avant gauche arrachée, nous n'avons pas pu continuer. C'est vraiment dommage. J'étais en parfaite osmose avec la voiture, on venait de reprendre la 2e place…"

Olivier Quesnel (Citroën Sport, directeur): "Je ne peux pas être à cent pour cent satisfait du déroulement de cette journée. Durant la matinée, nos équipages ont tout d'abord confirmé que, sur l'asphalte, notre C4 WRC se comporte très bien. Après l'ES2, nos deux voitures occupaient les deux premières places. Sébastien et Daniel ont ensuite poursuivi leur démonstration. Comme en Finlande, en Allemagne et en Espagne, ils ont remporté toutes les spéciales programmés durant le vendredi. Cela leur procurent une marge substantielle. Rien n'est cependant joué. Je ne peux que regretter la sortie de Dani et Marc. Cela fait partie des risques du rallye. Ils étaient à l'attaque et se sont fait surprendre sur un freinage. L'équipe va faire son possible pour essayer de remettre la voiture en état pour qu'elle puisse repartir demain en SupeRally."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 2e): "Je me sens bien mieux à la fin de cette première journée qu’en Espagne au même stade de la course. Mais les 32 secondes qui me séparent de Sébastien Loeb représentent un écart plus important que je ne l’aurais voulu, explique Mikko Hirvonen, ce soir, à l’arrivée du parc fermé, à Ajaccio. Mon adversaire a été plus rapide que moi dans toutes les spéciales. Je ne pourrai pas le battre s’il continue sur le même rythme. Attaquer plus m’obligerait à prendre des gros risques. Je ne l’ai pas fait jusqu’à présent. Si je cherche à aller plus vite, la voiture commence à sous-virer. Je ne pourrai pas me relâcher pour autant car François est juste derrière moi au classement. C’est un bon pilote sur asphalte et je serais donc heureux si je pouvais me maintenir devant lui. L’étape de demain s’annonce intéressante. Les routes seront dures et bosselées. Les fautes de pilotage pourront facilement être punies par une crevaison ou un incident plus sérieux encore."

François Duval (Ford WRT, 3e): "J'espérais mieux faire. Mon objectif était la deuxième place. Je n'ai pas l'impression que le grip était parfait aujourd'hui, déclare Duval qui a durci ses réglages de suspension à la mi-journée. Cela a été particulièrement dur ce matin. Les routes étaient sales et cela m'a fait perdre du temps, en particulier dans la première spéciale. Ensuite, les conditions étaient les mêmes pour tout le monde. Ma voiture sous-virait un peu ce qui est peut-être normal compte-tenu des conditions de route que nous avions. Je vais devoir pousser fort demain. L'écart avec Mikko est faible et la seconde place semble jouable."

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur): "Nous avons fait un grand pas en avant depuis l'Espagne. Nos pilotes sont plus satisfaits que le week-end dernier. Nous avons besoin de marquer un maximum de points et nos équipages vont essayer de maintenir la pression sur Loeb"

Petter Solberg (Subaru WRT, 4e): "Je suis très satisfait, notamment de la dernière spéciale. Après le passage au "service park", j'ai fait des changements qui n'ont pas été concluants. Je suis donc revenu en arrière lors du peu de temps qui m'était accordé avant l'ultime parcours. Dans les spéciales rapides, comme la première, je perds pas mal de temps mais une fois que le revêtement est plus abrasif je me sens mieux. On va faire encore quelques changements pour voir si on peut aller encore plus vite."

Chris Atkinson (Subaru WRT, 6e): "Il y a une grosse bagarre entre moi, Petter et Jari-Matti. Les régalges sont bons et je pense qu'on est assez rapides, seule la dernière me laisse un peu sur ma faim. Le combat de ce vendredi m'a bien motivé mais je préférerais me battre pour la victoire !"

Brice Tirabassi (Subaru WRT, 9e): "La journée fut éprouvante pour moi. Je n'avais pas de bon feeling avec la machine, bien que je connaisse très bien les routes que l'on a empruntées. Je n'ai pas pu attaquer comme je le souhaitais et j'ai parfois dû prendre des risques pour être vraiment rapide. On va faire quelques changements ce soir pour remédier à nos problèmes."

Jari-Matti Latvala (Ford Stobart, 5e): "Je suis content de ma journée car j'y ai progressé tout du long. On a maintenant une grosse bataille pour la quatrième place car ceux avec qui je me bas ont vécu une première étape similaire à la mienne. De plus, l'écart avec les leaders est moins important qu'il ne l'était après la première étape en Catalogne. J'ai beaucoup fait attention au gravier qui se déposait sur la piste et soigner mes trajectoires."

Matthew Wilson (Ford Stobart, 14e): "Ça a très bien commencé puisque je me suis retrouvé assez vite dans les points. Dans la troisième spéciale, j'ai heurté un arbre et j'ai perdu du temps. A cause de ça, j'ai eu du mal à me concentrer dans l'après-midi. Il faudra partir dans un autre état d'esprit samedi car je peux revenir dans les points. Les spéciales me plaisent donc je vais essayer d'être rapide."

Henning Solberg (Ford Stobart, 25e): "Nous avons eu quelques problèmes, notamment dans la dernière spéciale, où j'ai subi une crevaison, mais je reste globalement satisfait de ma journée. J'ai été beaucoup plus rapide qu'en Espagne. En fait, je n'ai pas beaucoup changé mes réglages. J'ai simplement essayé de piloter plus proprement."

0
0