Citroën Communication

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 12/10/2008 à 15:45Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux acteurs à l'arrivée du Rallye de France, dimanche à Ajaccio.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, vainqueur) : "Les deux premières spéciales se sont très bien déroulées. Le plus important était de parvenir à rester concentrés. Pour cela, j'ai préféré rouler vite sans chercher à atteindre les limites. En ouvrant la route, j'ai bénéficié d'une chaussée propre, ce qui a limité les risques de taper une pierre. Disputer ces deux portions en sens inverse ne nous a pas posé problèmes particuliers. En revanche, avec les ennuis qu'a rencontrés Hirvonen, dans l'ES13, j'avoue que l'idée de remporter le titre ici m'a traversé l'esprit... Finalement, il est resté en course !

Je suis surtout content par rapport au championnat car le principal objectif est de le gagner. Je reprends deux points à Hirvonen, ce n'est pas énorme mais c'est comme ça. On a fait une course superbe, la voiture a bien marché. D'ici la fin du championnat, il faut prendre six points. Au Japon, il ne faudra pas finir plus loin que 3e (ndlr : pour être titré). Les consignes d'équipes chez Ford ? Quand c'est une fois par saison ça va, mais quand c'est tout le temps c'est chiant".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "C'est un succès sans appel. Les spéciales sur l'île de beauté ont toujours convenu à nos voitures. Cette année encore, grâce au travail de l'ensemble de l'équipe, nous avons dominé cette épreuve du début à la fin. Il n'y a pas eu de suspense, ce qui n'a pas empêché le stress d'être bien présent durant ce trois jours. Il peut se produire tellement d'incidents ! Seb [Loeb] et Danos [Elena] ont réalisé la course parfaite. 14 meilleurs temps sur 16 ! C'est une belle démonstration. Ils augmentent leur avance au Championnat Pilotes et permettent à Citroën de ne pas concéder trop de points chez les Constructeurs".

Daniel Elena (Citroën, copilote de Loeb) : "C'était une bonne attaque, on a fait 14 temps scratch sur 16, on a bien roulé, bien géré et on n'a pas eu de crevaison, contrairement aux autres. C'était une course d'attente et c'était long, parce qu'à partir du moment où Dani (Sordo) est sorti, vendredi matin, on savait que ce serait difficile pour le championnat constructeurs. Pour le championnat pilotes, notre objectif était d'être devant Mikko (Hirvonen), on a eu de la chance avec la météo, tout le monde s'est régalé, il y avait beaucoup de monde et on a encore gagné, tant mieux pour nous. Seb est un fin tacticien et il y a des endroits où il ne met pas les roues. On est dans la continuité, il a toujours été bon et il restera bon".

Mikko Hirvonen (Ford Focus, 2e) : "Je suis content de mes performances ce week-end et bien sûr je ne suis pas content de monter sur le podium de cette façon-là, mais je comprends l'équipe qui a décidé cela, pour que je marque plus de points et qu'on préserve nos chances le plus longtemps possible dans les deux championnats. J'ai progressé sur asphalte, mais pas assez. Il faut qu'on travaille encore sur notre voiture, on doit pouvoir se battre contre Citroën dans tous les rallyes. Au Japon, ce sera du 50/50 parce que le parcours sera nouveau pour tout le monde. Ca va dépendre aussi de la météo, mais je pense qu'on sera trois à se battre pour la victoire, 'Seb' (Loeb), Jari-Matti (Latvala) et moi".

François Duval (Ford Focus, 3e) : "C'était un bon rallye pour moi mais c'était impossible d'aller chercher 'Seb' ce week-end. Cette saison, je finis deux rallyes sur le podium (ndlr: Allemagne et Corse) avec aucune griffe sur la voiture. Ca manquait un peu de performance pour gagner, je voyais bien sur les temps partiels que Seb avait toujours quelques secondes d'avance, mais ça va peut-être arriver un jour. Je vis rallye par rallye, parce qu'aujourd'hui pour rouler il faut énormément d'argent et la Belgique est un petit pays. Pour l'année prochaine ça va être dur".

Jari-Matti Latvala (Ford Focus, 4e) : "J'aime ce rallye, et j'ai toujours aimé rouler ici en Corse, parce qu'il y a plus d'adhérence. C'est très étroit et très varié, alors qu'en Catalogne, c'est toujours pareil. Je ne pensais pas être capable de faire d'aussi bons chronos que ces deux derniers jours. Ca m'a fait beaucoup de bien moralement, c'était très important pour moi de bien réussir ces deux rallyes, en Catalogne et en Corse, parce que j'ai vécu des moments difficiles (ndlr: sorties de route en Finlande et en Nouvelle-Zélande). J'espère gagner au Japon et en Grande-Bretagne et l'année prochaine j'aimerais pouvoir me battre pour le titre".

0
0