Ford WRT

"J’ai une opportunité"

"J’ai une opportunité"
Par Eurosport

Le 30/09/2011 à 20:33Mis à jour Le 30/09/2011 à 20:52

Voici ce qu'ont déclaré les protagonistes à l'issue de la première étape du Rallye de France, vendredi. Seulement sixième, vendredi soir, Mikko Hirvonen (Ford WRT) espère remonter dans la hiérarchie. "Il va falloir que je sois rapide mais réfléchi", lâche-t-il.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, abandon ES3) : "Il n’y a pas de bon moment pour connaître un tel coup du sort, mais c’est sans doute le dernier rallye sur lequel j’aurais souhaité que ça arrive. Je n’ai rien senti venir, il n’y a pas grand chose à raconter. C’est vraiment dommage, car je me sentais très bien. La voiture était agréable à piloter et j’appréciais les spéciales. Même si le rallye est encore long pour mes concurrents au Championnat, ce ne sera pas une bonne opération comptable. Il va falloir se battre sur les deux derniers rallyes de la saison pour aller chercher ce huitième titre mondial."

Sébastien Ogier (Citroën WRT, 3e) : "Je n’étais pas complètement satisfait, car j’avais le sentiment que quelque chose ne fonctionnait pas correctement sur la voiture. L’équipe a vérifié lors de l’assistance et tout est normal. Les écarts sont très faibles et nous ne sommes qu’à trois secondes de Dani. Rien n’est fait, il faudra attaquer demain pour prendre l’avantage."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 5e) : "Je suis à l'aise avec cette voiture. Le nouveau set-up fonctionne bien. Nous avons fait un grand pas en avant à l'occasion des essais de la semaine dernière, notamment au niveau de la stabilité. C'est dommage que le classement général ne reflète pas notre réel niveau de performance. Sans mon erreur, je pourrais être devant. Samedi, les spéciales sont plus ouvertes et l'adhérence est bonne. Je veux remonter dans la hiérarchie."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 6e) : "Il y avait beaucoup de terre dans la longue spéciale de l'après-midi. J'ai fait une erreur, c'est dommage. Samedi, il faut que je grimpe dans la hiérarchie pour décrocher le plus de points possibles. Il va falloir que je sois rapide mais réfléchi. J’ai une opportunité et je me dois de l’exploiter au mieux."

Christian Loriaux (Ford WRT, directeur technique) : "C'est frustrant. Cette fois, c'est la Citroën qui manque de fiabilité, et on devait capitaliser là-dessus. Malheureusement, nos deux pilotes ont fait une sortie dans la même spéciale (ES3). On peut remonter, mais jusqu'à un certain point. Une place de 4e voire 3e est dans nos possibilités. Si les trois de devant se battent à couteaux tirés, on peut se dire qu'un va pêcher. Sachant qu'on peut toujours prendre la tête du championnat grâce aux points de la power stage. On verra."

0
0