Loeb-Ogier, la rivalité

Loeb-Ogier, chronique d'une rivalité annoncée
Par Eurosport

Le 29/09/2011 à 17:26Mis à jour Le 29/09/2011 à 17:44

En faisant signer en début de saison un pilote du calibre de Sébastien Ogier aux côtés de Sébastien Loeb, l'équipe Citroën WRT allait au devant de frictions inévitables. Cette cohabitation difficile entre deux pilotes de talents n'a pas mis longtemps à exploser au grand jour.

Si la fin de l'histoire entre Sébastien Loeb et Sébastien Ogier reste à écrire, le début n'a pas manqué de piment. Frictions, intimidations, échanges houleux, la relation entre les deux pilotes Citroën n'est pour l’instant pas des plus cordiales. Loin de là. Pour bien comprendre la rivalité qui s'est installée entre les deux hommes, il faut savoir que Loeb avait jusqu'ici toujours bénéficié d'un statut privilégié au sein du Citroën World Rally Team. Mais avec l'arrivée de "Seb 2", contractuellement à égalité avec "Seb 1", fini le traitement de faveur.

Loeb :  "On sait qui est le N.1 : c'est Ogier !"

Quelques mois plus tard, en Grèce, Loeb va de nouveau se sentir lésé par rapport à son équipier. Leader du championnat et en position d'ouvreur sur la route, l'Alsacien n'est pas maître de ses choix tactiques. Et Ogier va en profiter. Avec seulement 15.1 sec d'avance sur Loeb avant la dernière spéciale de l'étape 2, le Haut-Alpin décide de ralentir pour laisser repasser son équipier devant au classement général. Il s'évite ainsi une position d'ouvreur et de balayeur le dernier jour. Une décision qui provoque la colère de Loeb. "Ils (Citroën, ndlr) lui ont communiqué le temps à réaliser pour se caler derrière moi au général. C'est une belle stratégie d'équipe… ça me fait un peu rire. L'équipe a préféré aider Ogier à gagner ce rallye plutôt que m'aider à gagner au championnat. C'est une bonne information pour la suite. Désormais, on sait qui est le N.1 : c'est Ogier !" A six rallyes de la fin de la saison, Loeb compte alors 17 points d'avance sur Hirvonen (Ford WRT) et 22 sur Ogier.

Cela suffira-t-il à calmer le feu qui couve entre les deux pilotes ? Pour cette fin de saison, c'est probable. Avant le Rallye de France, ce week-end, Ogier s'est même mis "au service de l’équipe pour l’aider à conquérir de nouveaux titres". En clair, il se positionne en tant que pilote N.2. Mais en 2012, il serait étonnant qu'il se contente de nouveau des accessits. Ce n'est pas dans le tempérament du jeune homme.