From Official Website

Grönholm: "Gagner et espérer…"

Grönholm: "Gagner et espérer…"
Par AFP

Le 29/11/2007 à 17:15Mis à jour

A 39 ans, Marcus Grönholm (Ford) veut gagner au pays de Galles avant de se retirer. Peut-être sur un titre si Sébastien Loeb (Citroën) n'assure pas un top 5.

Comment vous sentez-vous avant le départ de votre dernier rallye ?

Marcus Grönholm : Exactement comme au départ d'un rallye normal, il n'y a pas de différence et c'est un peu étrange, mais peut-être que dimanche je me sentirai différemment, que je réaliserai que c'est le dernier. C'est le 150e et ce serait bien de le gagner, mais je pense surtout au titre. Je ne ressens pas de pression car ça ne dépend plus de moi. Mes chances d'en conquérir un troisième ne sont pas très bonnes, mais j'ai encore un peu d'espoir. Je vais essayer de gagner en espérant que Seb (Loeb) aura des problèmes. Ce qui s'est passé en F1 est un bon exemple. A deux courses de la fin, Kimi Räikkönen était largué pour le titre et il a réussi. Ça me motive beaucoup parce que si la Finlande réussissait à remporter les deux titres la même année, en F1 et en WRC, ce serait quelque chose de spécial pour notre pays.

Qu'attendez-vous de Sébastien Loeb ce week-end ?

M.G. : On va voir comment il s'adapte au fait de devoir finir dans les cinq premiers. C'est une situation nouvelle pour lui et peut-être qu'il est tellement perturbé qu'il va tomber ce soir de la rampe de départ... Il a sûrement très peur aussi de partir le premier sur la route (ndlr: en tant que leader du championnat du monde). En Irlande, c'était mon cas et ce n'était pas évident (ndlr: sortie de route dans l'ES4). Plus sérieusement, je pense qu'on n'a jamais vu Seb terminer 6e d'un rallye et qu'on ne le verra pas ce week-end. Non, en fait, je pense que tout ça ne fera pas de différence.

Qu'est-ce qui va changer en WRC après votre retraite ?

M.G. : Pas grand chose, c'est pareil à chaque fois. Quand Carlos Sainz s'est retiré, tout le monde parlait beaucoup, mais au bout de quelque temps on s'est habitués. Il y a beaucoup de jeunes pilotes qui arrivent, comme Hirvonen et Latvala, et ils vont continuer à progresser. Pour l'instant, je n'ai pas l'intention de refaire du rallye comme pilote, mais peut-être que je serai impliqué sur certaines épreuves, dans un rôle qui reste à définir.

0
0