From Official Website

Loeb : "Terminer dans les cinq"

Loeb : "Terminer dans les cinq"
Par Eurosport

Le 23/11/2007 à 20:00Mis à jour

Un top 5 suffira à Sébastien Loeb et Daniel Elena (Citroën) pour se couronner une 4e fois, en Grande Bretagne. Le pilote a bien l'intention de jouer placé.

Aviez-vous imaginé un tel déroulement des événements en Irlande ?

Sébastien Loeb : Bien sûr que non ! Le début de course a été complètement fou. Avec notre problème de flexible d'amortisseur desserti avant la première spéciale du vendredi, nous pensions avoir perdu une grande partie de nos chances. Finalement, nous avons bien limité les dégâts, et c'est Marcus Grönholm qui est allé à la faute ! A partir de là, un tout nouveau rallye a débuté pour nous. Dans des conditions très piégeuses, il a fallu trouver le bon tempo pour, tout à la fois, rester concentré, exploiter suffisamment notre C4 WRC et ainsi décrocher cette victoire importante. Elle nous permet d'inverser la tendance au championnat Pilotes' et de nous présenter en tête au départ du "Wales".

Au pays de Galles, il sera encore question de rythme ?

S.L. : Effectivement, avec l'avance de six points que nous possédons, nous n'avons pas l'obligation de nous imposer absolument. Si Marcus gagne, les points de la cinquième place nous suffiront pour être titrés. Nous serions à égalité, mais nous l'emporterions au nombre de victoires. Il va donc falloir trouver l'allure la plus appropriée pour terminer dans les cinq premiers. Je n'apprécie pas vraiment d'avoir à rouler pour finir... mais face à un tel enjeu, ce sera assez logique.

Il y a donc des chances pour que le 'Wales' vous échappe encore cette année ?

S.L. : Sauf grosse surprise, nous n'inscrirons sans doute pas nos noms au palmarès de cette épreuve en 2007. Si c'est le prix à payer pour remporter une quatrième couronne, je veux bien ! Comme pour la Finlande, cela nous donne des objectifs pour les saisons à venir ! Depuis que nous venons en Angleterre avec une WRC, le rallye ne nous a jamais vraiment souri. Nous étions même complètement absents en 2006 ! Comme il y a eu peu de modifications dans le parcours ces dernières années, j'espère que ce manque ne sera pas un trop gros handicap. L'expérience vécue en Nouvelle-Zélande, tend à prouver que non.

0
0