Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 07/12/2008 à 16:00Mis à jour

Voici ce qu'ont déclaré les principaux acteurs à l'arrivée du Rallye de Grande Bretagne, dimanche.

Daniel Elena (Citroën WRT, co-pilote de Sébastien Loeb, vainqueur) : "Nous, dans notre tête, on savait très bien qu'on n'avait pas volé le départ (dans l'ES18), alors on est parti bien concentré (dans l'ES19) et on a tout donné pour aller chercher les deux secondes qui manquaient. La première boucle de deux spéciales était très glissante, tout était givré mais assez constant. Pour la deuxième, c'était très changeant, avec plus de grip sur certaines portions et moins sur d'autres, donc c'était plus piégeux. Les conditions étaient extrêmes sur ce rallye, avec la pluie, la neige, la glace, tout ce qu'on peut rêver pour faire un rallye à suspense. On a bien roulé les trois jours, évité tous les pièges, et l'objectif c'était d'abord d'aller chercher le titre constructeurs. Quand on a vu que Dani avait assuré la 3e place, on était plus libéré et on a tout donné pour aller chercher la victoire".

Sébastien Ogier (Citroën PH, 26e) : "Ce matin, ce n'était pas trop mal, mais la première spéciale était vraiment dure, très verglacée, alors pour se remettre en confiance ce n'était pas évident du tout. La glace, ce n'est pas bien en ski mais en voiture, avec les pneus qu'on avait ce week-end, c'est très dur aussi. Je suis fier de faire partie de cette équipe Citroën, même si les deux titres les plus importants sont les deux autres. On ne pouvait pas faire mieux, c'était une année fantastique pour Citroën".

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 8e) : "Aujourd'hui, les spéciales étaient plus verglacées qu'hier et j'ai frôlé deux ou trois sorties de route, ce qui n'est pas étonnant dans de telles conditions. Je voudrais remercier toute l'équipe pour m'avoir aidé à finir deuxième du championnat. Je n'ai pas connu un seule problème mécanique majeur sur l"ensemble de la saison. Je n'ai pas fait un bon rallye ici et je pense que si je suis plus confiant au début de la prochaine saison, ça ira mieux. L'an prochain, on va essayer de trouver quelque chose pour battre Loeb. On s'est encore rapproché et je pense qu'on arrivera plus souvent à se battre pour la victoire. Jari-Matti sera plus consistant lui aussi et je suis sûr qu'il est assez rapide. On peut aussi améliorer un peu la voiture, mais ça fait trois ans qu'on l'a donc ce sera difficile de faire un grand pas en avant. Si j'avais gagné en Nouvelle-Zélande, ça aurait tout changé et on se serait peut-être battu jusqu'au bout pour le titre".

Valentino Rossi (Ford Stobart, 12e) : "Nous étions venus pour jauger le terrain progressivement. Nous n'avons pas fait de grosse faute pendant trois jours. Nous sommes montés en cadence au fil des spéciales et nous nous sommes même battus avec quelques gros bras ce matin. C'est satisfaisant".

0
0