Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 13/11/2010 à 13:11Mis à jour Le 12/02/2011 à 08:38

Voici ce qu'ont déclaré les protagonistes à l'occasion de l'Etape 1 du Rallye de Grande Bretagne, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, leader) : "(après l'ES4) Ce serait risqué de 'dégoupiller', car le grip change en permanence. Il faut réussir à sentir les changements d'adhérence pour adapter ses distances de freinage. Après quelques frayeurs dans les longues spéciales, j'ai été obligé de piloter sur la défensive. (après l'ES7) La pluie provoquait de l'aquaplanage dans l'ES5 et je pense que j'ai un peu asséché la trajectoire pour mes poursuivants. Dans les deux spéciales suivantes, j'étais plus à l'aise. C'était une belle bagarre avec les trois autres. Ça reste très serré, puisque Sébastien Ogier et Petter Solberg pointent à moins de quatre secondes."

Daniel Elena (Citroën WRT, copilote de Sébastien Loeb, leader) : "Dans les deux dernières (ES6 et ES7), c'était 'Banzaï !' Il n'y avait que ça à faire, être à bloc, vu la bagarre qu'il y a. Ce matin, c'était de la boue et là c'était de la flotte, il y avait de l'aquaplaning partout. C'est un RAC, ça va, ça vient, c'est toujours aléatoire."

Sébastien Ogier (Citroën WRT, 3e) : "(après l'ES4) Nous avons pris le temps de nous mettre en confiance sur ce terrain très particulier. Il n'y a finalement pas beaucoup de boue, le sol semble dur et bien damé. Pourtant, c'est extrêmement glissant par endroits. (après l'ES7) Nous devons faire une course intelligente pour conserver notre 2e place au championnat. Comme prévu, les hommes de tête sont groupés en quelques secondes et nous allons essayer de restés accrochés à ce bon wagon. Je suis content d'être venu à bout de cette première étape ! J'ai attaqué un peu plus fort cet après-midi, car je trouvais le grip plus constant malgré la pluie. Je suis dans une position idéale pour la suite, nous allons essayer de continuer comme cela samedi."

Dani Sordo (Citroën Junior, 5e) : "(après l'ES2) Il est très difficile de lire la route. L’adhérence change énormément d’un virage à l’autre. On peut trouver une portion avec du grip puis aborder une section extrêmement glissante où il est nécessaire d’être beaucoup plus prudent. (après l'ES7) Je me sentais encore plus à l’aise cet après-midi. Nous avons bien roulé avec une voiture vraiment compétitive. Je suis en confiance pour demain. Je vais essayer de faire de bons temps pour progresser au classement. "

Kimi Räikkönen (Citroën Junior, 10e) : "(après l'ES2) Je pensais que les routes seraient plus boueuses. Mais, ce qui est sûr, c’est qu’elles sont extrêmement glissantes. (après l'ES7) Il était difficile d’évaluer l’adhérence. Certains passages semblaient très glissants mais, au contraire, offraient un bon grip. Je manque encore d’expérience dans ces conditions. Je sens que mon pilotage progresse petit à petit. Nous allons dans la bonne direction…"

Benoît Nogier (Citroën Junior, team manager) : "Cette première journée s’inscrit parfaitement dans notre objectif de mener nos deux Citroën C4 WRC dans les points pour que le Citroën Junior Team termine troisième du championnat du monde. Dani Sordo fut l’auteur d’une journée très intéressante en termes de performances. Dommage qu’il perde du temps dans un tête-à-queue (ES5). Son nouvel objectif est de revenir sur Hirvonen et de rester devant Latvala. Kimi Räikkönen n’a pas fait d’erreur avec des temps intermédiaires intéressants. C’est prometteur pour la suite du rallye."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 6e) : "(sur sa crevaison dans l'ES7) Le pneu a commencé à partir a continué en perdant quelques secondes, puis le pneu a carrément déjanté et abîmé la carrosserie."

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Jari-Matti [Latvala] avait un très bon rythme toute la journée, mais dans cette dernière spéciale la visibilité était moins bonne. Après une bosse, cinq kilomètres après le départ, il est sorti trop large et l'une de ses roues arrière a heurté le talus."

0
0