From Official Website

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 03/06/2007 à 16:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'arrivée du Rallye de Grèce, dimanche.

Marcus Grönholm (Ford Focus WRT, vainqueur) : "Je suis très content. Nous n'avons eu aucun problème pendant ce rallye, tout était parfait, la voiture, les pneus. Maintenant nous avons un petit break et en Finlande j'aurai une nouvelle évolution de la Focus. J'ai neuf points d'avance mais il y a encore beaucoup de rallyes avant la fin de la saison. Il n'y a pas eu tellement de mauvais moments cette saison, sauf peut-être au Portugal ou nous avons perdu bêtement quelques points (pénalité pour vitres latérales non-conformes, ndlr), et au Mexique où nous n'étions pas dans le rythme. Je n'ai pas changé ma façon de piloter le dimanche matin, dans la dernière étape, à la suite de ce qui était arrivé à Seb (Loeb) en Sardaigne (abandon alors qu'il était en tête). Comme j'avais les temps partiels de Seb dans ma voiture, j'ai pu adapter mon rythme de pilotage et j'ai fait attention à rester le plus concentré possible. Pour les pneus, j'ai fait le choix le moins risqué dimanche, les pneus les plus durs, et comme les routes étaient moins cassantes que samedi ça s'est bien passé".

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 4e) : "Cet incident (sortie de route, ES10) est le plus mauvais moment depuis le début de la saison. Mais j"ai pu poursuivre le rallye et marquer de nouveau de précieux points."

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Ce n'est pas vraiment une surprise d'avoir 28 points d'avance sur Citroën à mi-saison, car nous savions qu'il fallait capitaliser sur tous les rallyes sur terre avant d'aborder les rallyes sur asphalte de la deuxième partie de saison. Mais cet avantage ne suffira pas forcément, car l'expérience nous a montré, en 2002 contre Peugeot, qu'une grosse avance au classement constructeurs peut être rattrapée d'ici la fin du championnat".

Jost Capito (Ford Team RS, directeur) : "Les Dieux Grecs étaient avec nous ce week-end ! Nous achevons la première moitié de la saison dans les meilleures conditions possibles puisque nous sommes en tête des deux championnats. La prochaine manche qui se disputera en Finlande sera le théâtre des débuts de la Ford Focus RS WRC version 2007 qui devrait nous permettre d'accomplir un autre pas en avant."

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, 2e) : "Ici c'est un terrain extrêmement difficile pour les pneus, on se demande toujours comment ils vont résister à de telles spéciales, avec des pierres énormes sur lesquelles on passe parfois à 150 km/h, c'est impressionnant. On a malheureusement eu une crevaison à la fin de la longue spéciale (ES14, 48 km), j'ai peut-être un peu trop demandé aux pneus. J'étais parti à l'attaque maximum et ça n'a pas suffi jusqu'au bout. Ce qui nous a compliqué la vie sur ce rallye, c'est peut-être un petit défaut sur le pont arrière le premier jour, la voiture n'était pas aussi efficace qu'elle devait l'être et on a perdu du temps. Ensuite, il y a eu les réglages d'amortisseurs, de différentiels, qu'on a mis un peu de temps à trouver pour être bien sur ce terrain cassant. On avait déjà vu en Sardaigne que sur un terrain cassant Grönholm était très bien, et ici il y a beaucoup de spéciales cassantes. On a essayé plusieurs choses, qui allaient plus ou moins bien, et depuis samedi on est plutôt pas mal en performances, sauf dans la longue où on n'a pas eu de chance. Il faut voir aussi que Grönholm, avec un peu de marge, n'était peut-être plus à l'attaque maxi".

Audio : Loeb fait le bilan

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Le bilan n'est pas très positif, car Dani (Sordo) a abandonné sur problème de boîte de vitesses, et Sébastien (Loeb) a crevé et perdu beaucoup de temps dans la grande spéciale (ES14, 48 km, samedi après-midi), même si ensuite il a pu revenir sur Marcus (Grönholm) dans les spéciales d'après et remonter à la 2e place. Avant sa crevaison, Sébastien était devant Marcus de 4,5 secondes, à mi-spéciale, c'était plutôt bien car on pouvait espérer qu'il reprendrait une dizaine de secondes sur ses 20 secondes de retard à ce moment-là. On savait que cette longue spéciale, à parcourir deux fois, serait très dure. C'est le jeu, et cela aurait pu être l'inverse. Ce que je trouve dommage, c'est que les organisateurs grecs font des spéciales trop cassantes, pour entretenir le mythe d'un rallye difficile, mais je pense qu'ils vont un peu trop loin. C'est un avis personnel. Les rallyes se suivent et ne se ressemblent pas. Globalement, la C4 a montré qu'elle était fiable et performante, jusqu'à maintenant. Ce n'est pas parce qu'on a été un peu moins bien sur les deux derniers rallyes qu'on va tout reconsidérer".

Petter Solberg (Subaru Impreza WRT, 3e) : "Ça me fait vraiment très plaisir de remonter sur le podium, et je pense qu'on le mérite vraiment. On aurait même pu faire encore un meilleur résultat, mais c'est déjà beaucoup, et ça me permet de partir en vacances en me sentant très bien: je vais pouvoir arrêter de me ronger les ongles. Nous progressons, les ingénieurs ont trouvé beaucoup de choses qui font que la voiture va plus vite, alors que depuis deux ans je me plaignais beaucoup, j'étais très énervé. Je suis très confiant pour la deuxième partie de la saison et je suis sûr que si nos ingénieurs continuent à faire du bon travail, je vais pouvoir à nouveau aller chercher les deux autres (Loeb et Grönholm), pas de problème".

Patrick Letort (BFGoodrich, directeur technique) : "Les Rallyes de Chypre et de Turquie n'étant pas au championnat WRC cette année, nous avons sans doute vécu l'épreuve la plus difficile de la saison pour les pneumatiques avec le morceau de bravoure, la spéciale de 48,88 km. Elle comprenait environ 33 km de pierres enchâssées (des pierres fixées dans le sol, très usantes pour les pneus), sans compter plusieurs portions de pierres mobiles, cailloux et gravette. Marcus [Grönholm] a géré ses pneumatiques de façon admirable pour remporter la spéciale et améliorer de 14 secondes son temps du 1er tour avec le même type de pneu et sur une piste bien plus défoncée que le matin."

0
0