From Official Website

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 30/05/2008 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye de Grèce, vendredi.

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e) : "Notre début de course a été satisfaisant. Le travail effectué en tests avec l'équipe nous a permis de définir des réglages qui se sont révélés très efficaces. En confiance avec la C4, j'ai pu rouler à une cadence élevée, me montrant peut-être un peu trop prudent dans l'ES3. Il y avait des pierres partout ! Je n'ai pas voulu martyriser notre voiture. Enfin, finir la première boucle en troisième position à 6. 2 sec du premier, c'était bien pour la suite".

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Compte tenu de la réputation de l'Acropole, sans doute la manche la plus exigeante de la saison, nous abordions cette première étape avec prudence. Cependant, nous étions aussi conscients d'avoir quelques atouts à faire valoir. Tout d'abord, nos performances en Sardaigne avaient apporté quelques précieuses indications sur le potentiel de notre C4. Ensuite, nos essais "Grèce" avaient été très instructifs. Enfin, nos équipages étaient motivés pour réussir une bonne entame de course. Les résultats tout au long de la journée et les positions de ce soir ont confirmé les bonnes sensations que nous avions à l'amorce de ce rendez-vous. Sébastien et Daniel mènent avec une avance intéressante pour affronter la suite. Dani et Marc, solides et réguliers, se sont toujours maintenus sur le podium. Samedi, j'attends d'eux qu'ils reproduisent le même type de prestation. Je retiens aussi l'excellent comportement d'Urmo Aava/Kuldar Sikk, cinquièmes sur une Citroën C4 WRC de la structure PH-Sport, assistée de techniciens de Citroën Technologies. Le terrain de ce vendredi n'était pas trop cassant. La suite s'annonce plus difficile avec, en plus, le retour de la grosse chaleur. Méfiance donc, le résultat est loin d'être acquis…"

Petter Solberg (Subaru WRT, 3e): "La voiture possède un gros potentiel! Je suis heureux de la tournure des événements et c'est très important pour l'équipe d'être troisième un jour si particulier pour nous. Nous n'avons pas eu de problèmes de la journée ce qui est très bien. La voiture est agréable à conduire et l'équipe a travaillé dur pour l'avoir ici; c'est donc une bonne chose d'être troisième. Nous avançons, pas à pas!"

Chris Atkinson (Subaru WRT, 8e) : "Nous avons terminé la première journée, c'est très important. C'est bien d'être dans la nouvelle voiture et nous savons que nous avons du travail à accomplir. Nous avons endommagé un bras de contrôle dans l'après-midi sur la spéciale la plus difficile et nous avons perdu beaucoup de temps. Nous sommes ici pour apprendre et nous apprenons."

Henning Solberg (Ford Stobart, 4e) : "Nous avons eu un bon feeling avec la voiture toute la matinée; c'est resté ainsi dans des conditions difficiles. Les spéciales ne sont pas aussi dures que je ne le pensais mais il fait extrêmement chaud dans la voiture et j'essaye juste de me concentrer sur mon pilotage."

Gigi Galli (Ford Stobart, abandon): "La première étape n'a pas commencé si bien que cela car nous avons réalisé un petit tête-à-queue après seulement un kilomètre. Je conduisais trop vite et j'étais de travers dans de nombreux virages. Ensuite, la deuxième spéciale a été meilleure jusqu'à ce que survienne mon problème. Je pense que nous étions les plus rapides. Nous avons touché un gros rocher qui était au milieu de la route et nous avons cassé la suspension avant; nous ne pouvions pas aller plus loin. C'est décevant car je voulais réaliser un bon départ sur ce rallye."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, 6e) : "Un rocher ressortait de la terre dans une ornière au milieu du virage. Je roulais à 150 km/h quand j'ai touché cette pierre qui a endommagé la suspension arrière droite. Je ne l'avais pas vu avant de la toucher. C'était une spéciale très difficile et cette pierre n'était pas indiquée dans mes notes. J'étais près de l'arrivée de la spéciale, je n'ai donc pas perdu trop de temps. Nous avons été malchanceux parce que la réparation a tenu jusqu'à ce que nous roulions sur un dos d'âne avant le début de la dernière spéciale et ça a recassé. Nous avons perdu plus d"une minute. L'histoire se répète pour moi depuis quelques rallyes. J'entame bien mes courses mais je connais ensuite un problème qui m'oblige à me battre pour remonter..."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 7e): "C'était tellement cassant, que l'incident aurait pu se produire ailleurs. Une jambe de force avant droite a cédé au freinage. Nous avons essayé de réparer mais nous avons dû accomplir la dernière spéciale au ralenti et nous avons perdu une cinquantaine de secondes. J'aurais au moins une bonne position sur la route samedi. C'est le point le plus positif que je veux retenir de ce qui s"est passé aujourd'hui. Remonter à la troisième place parait encore possible. Mais je ne pourrai pas faire mieux."

0
0